Les extraterrestres de Michael Westmore







Je suis Michael Westmore, responsable du maquillage. Je vais vous parler des extraterrestres.
 

 


les Skrréeas

 
 
Commençons par les Skrréeas, qui ont été un vrai casse-tête. Ils étaient décrits comme ayant la peau granuleuse. On a donc essayé de trouver quelque chose qu'on pourrait appliquer Chez un maquettiste, j'ai trouvé des petits sacs de pierre ponce. On a mélangé ça à du latex liquide que l'on a appliqué sur les visages, puis séché. A la fin de la joumée, il suffisait de décoller la pellicule de latex. On a fait un essai sur un des acteurs. On était dans la rue et tout le monde faisait des remarques. "Regardez, il a des boutons. C'est marrant." Sur un personnage isolé, c'est l'effet que ça faisait. Mais une fois le maquillage appliqué sur 25 acteurs, tous ensemble, ça faisait une race d'extraterrestres.

 


les Dosaïs


Les Dosaïs étaient des humanoïdes. De temps en temps, on se dit : "Essayons d'éviter le caoutchouc cette fois-ci." "Que peut-on faire de différent ? Un tatouage ? Des pois ? Des rayures ? Avec les Dosaïs, on a mis l'accent sur la couleur. La plupart des motifs faciaux sont inspirés de colorations qu'on a trouvées dans les tribus de Bornéo et des Mers du Sud. On a donc cette race très avancée à laquelle on a appliqué les motifs d'une autre race. ce genre de maquillage exige la même patience. Ça ne va pas plus vite. Après la 1 ère joumée, il faut tout reproduire. On a donc des photos partout. On est là, du rouge ici, du bleu là. C'était un épisode très coloré.
 

 


les Trills



On a modifié le symbiote trill pour "Deep Space Nine". On lui a donné une forme plus oblongue. Le symbiote original qu'on avait dans "La Nouvelle Génération" ressemblait à une grosse chenille avec une tête de pieuvre. Il n'avait pas cette forme oblongue que je lui ai donnée ensuite. Quand il le met dans la poche de Terry, ça ressemble presque à une sorte de triangle arrondi avec des petits tentacules. On a recouvert le tout de gel pour que ça glisse plus facilement. Dans "Star Trek" , on ne se bloque jamais sur rien. Si on peut améliorer, modifier, alors on le fait.
 

 


Melora

 
 
Pour Melora, la consigne était : "C'est une belle humanoïde." Avec ça en tête, on lui a fait un front très intéressant. La perruque est tirée en arrière, parce que même avec un faux front, si la perruque est trop en avant, ça fait humain. En dégamissant bien le front et en supprimant les sourcils, on obtient cette humanoïde très exotique dont Bashir peut tomber amoureux.

 


Les Cardassiennes

Quand Mary Crosby est venue interpréter une Cardassienne, on a essayé de la rendre la plus séduisante possible. On a adouci les traits de son front. Pour différencier les Cardassiennes des Cardassiens... On s'est demandés comment faire sans leur faire porter de robe. Finalement, on a peint en bleu le creux au milieu de leur front. Puis on a pris la seconde ou la troisième arête de leur cou qu'on a également peinte en bleu. Toutes les Cardassiennes ont ces marques bleues. Ils voulaient un décolleté assez profond. Pour aller avec ce visage à la peau presque reptilienne. Il a fallu lui faire une poitrine. Il fallait la lui coller au corps tous les jours. Elle ne s'est jamais plainte. Elle et Armin Shimerman ont une scène d'amour. On a donc ce type, un Ferengi avec une grosse tête orange et des dents de piranha, dans un moment d'intimité avec cette femme superbe à la peau grise et écailleuse. C'est intéressant de penser qu'il suffirait d'enlever tout ça pour avoir une belle scène d'amour entre deux êtres humains. J'ai trouvé ça fascinant... qu'on ait choisi deux extraterrestres pour jouer cette scène. Ma fascination reste la même à chaque fois que je vois cette scène.
 

 


Le mulot cardassien

Un autre épisode intéressant pour nous, après les Cardassiens, a été celui du mulot cardassien. Un petit animal sauvage. Un truc qui court partout. David Livingston était le réalisateur. Ils voulaient un petit animal qui se faufile partout. On en avait fabriqué un sur chariot télécommandé. Il fallait que ça ait l'air cardassien et que ça ressemble à un rongeur, on lui a donc mis une queue et un os qui dépasse à l'arrière. On a recouvert les oreilles de poils. Quand les pattes étaient plus molles, on les voyait battre le sol. Quand on tirait dessus, la queue s'agitait. C'était posé sur un chariot qui pouvait circuler partout. Les dents sont en acrylique, les yeux en verre. C'est beaucoup de travail. Beaucoup plus que d'essayer de fabriquer une prothèse. C'était sympa à faire. Quelle est la particularité cardassienne, peut-on se demander. Le petit creux au milieu du front est le même que sur le front des Cardassiens.
 

 


Fenna & Nidell



Il y a eu un épisode avec une très belle humanoïde. Là encore, la consigne était : "Faites-en une humanoïde, mais qu'elle reste belle." "Au lieu d'un fronf", parce qu'on l'avait déjà tant fait, "donnez-lui une autre forme d'oreille." J'ai donc fabriqué cette oreille à deux pointes. Mais différente de l'oreille vulcaine. L'oreille se divise au milieu et fait une sorte de courbe. Avec la coiffure très exotique qu'on lui avait faite, cette oreille allait parfaitement au personnage.
 

 


Maihar'du



Tiny Ron interprétait un extraterrestre du nom de Maihar'du. Tiny a un visage très large. On voulait faire quelque chose d'intéressant et d'humanoïde, qui fasse penser à Pruneau, un personnage de "Dick Tracy". Mais au lieu de lui rider le visage comme un humain, on lui a fait des rides en cercle tout autour du visage. Tiny avait donc un maquillage dans les tons rose et gris. A chaque fois, on se demandait s'il allait avoir du texte, mais ce n'est jamais arrivé. C'était le Maihar'du muet.
 

 


Les Klingons légendaires

 
 
 
Dans un épisode, on a fait revenir trois K1ingons de la série classique. C'était super de rencontrer Michael Ansara et Bill campbell. Les rapports qu'ils avaient tous les trois étaient vraiment excellents. Avec l'âge, ils avaient perdu l'habitude de se lever tôt le matin. Il fallait leur donner leur café, les réveiller, puis ils se rendormaient dans leur fauteuil. Mais une fois sur le plateau avec leur maquillage, ils retrouvaient toute leur énergie et prenaient plaisir à jouer. Ils voulaient quelque chose de légèrement différent. Pas tant l'aspect du visage que les cheveux. Ils étaient permanentés, au lieu des cheveux raides des K1ingons. Leurs cheveux ressemblaient davantage à une crinière. Comme il s'agissait de vieux K1ingons, on a atténué le front. Au lieu des empreintes crâniennes très marquées habituelles leur front est plus plat. L'omementation osseuse est tout aussi présente, mais est simplement moins marquée que chez les autres K1ingons. On s'est servis de ces fronts sur d'autres personnages par la suite. Le maquillage a été une autre expérience pour eux cette fois-ci. Dans la série classique, on leur avait juste foncé la peau et les cheveux. On ne leur avait pas non plus mis autant de poils sur le visage. Leur barbe était plus grosse, plus grise et bouclée, les moustaches étaient de style Fu Manchu. Ils n'avaient pas l'habitude des séances de maquillage si longues, mais ils ne se sont jamais plaints et se sont bien amusés.

 


Fallit Kot



Dans l'épisode "Melora", on avait un méchant. Après les variations sur les fronts, les nez et les oreilles, on se met à faire autre chose. C'était la première fois que je reliais tout le visage par une prothèse qui partait du front, descendait sur le nez et était attachée au menton. Quand ils parlaient, la prothèse bougeait entre le nez et le menton. Elle était faite de deux éléments. L'un reliait le menton au nez. Une fois la partie du bas posée, on collait le reste. Le tout formait une espèce d'arête de chair sur tout le visage. De temps en temps, on a l'occasion de faire quelque chose de différent.
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 2