Dessins






Je suis Rick Stembach. J'étais dessinateur sur "Deep Space Nine". Jetons un oeil à certains dessins réalisés pour la 2 ème saison.
 

 




On a environ une semaine pour trouver ses idées. La même semaine, on a un épisode en toumage, un épisode en construction, et un au stade du dessin. On travaille simultanément avec le maquillage et les costumes. Quand il fallait créer de nouveaux mondes avec leurs habitants, tout le monde s'efforçait de suivre tout le monde pour arriver au résultat final à temps.
 

 


L'hologénérateur

Nos personnages se retrouvent dans un village sur une planète. Le village est créé par un générateur qui se trouve en son centre. C'est le genre d'exemples où il faut essayer tout un tas de choses différentes pour donner au producteur une idée de ce qu'il veut. J'en ai dessiné beaucoup qui n'allaient pas, et c'est celui en forme de beignet avec des pattes sur les côtés qu'ils ont finalement choisi.
 

 

 
 

 

 
 

 


Le village de "Jeux d'ombres"

On essaie d'aller jusqu'au bout de son idée, même s'il n'y aura pas forcément un plan d'ensemble. Parfois, on part d'une vision d'ensemble pour arriver au détail. Pour ce dessin en particulier, Herman voulait que le village s'étende à partir de ce point central.
 

 

 
 

 


Balises portatives

Dans "Star Trek", on n'utilise pas de torches mais des balises. Ces lampes de poche existaient en divers modèles, du modèle portatif au modèle monté sur poignet. Pareil pour les extraterrestres. Ils avaient leurs propres lampes et on a da imaginer pas mal de modèles différents.
 

 

 

 


Melora

Melora supportait mal le niveau élevé de pesanteur sur la station. On a imaginé des tas de concepts pour les bandes anti-gravité qu'elle porte. Il fallait trouver quelque chose qui irait à l'actrice et qui serait confortable à porter, tout en faisant passer l'idée que ce harnais l'aide à supporter le niveau élevé de pesanteur. On avait imaginé plusieurs harnais avec des bandes en plastique reliées par des boutons futuristes qui faisaient passer l'idée que cela l'aidait lorsqu'elle n'était pas en apesanteur.
 

 

 
 

 

Voici un exemple d'illustration. Ça paraît sympa sur papier, mais quand il a fallu le fabriquer, les jointures n'arrêtaient pas de sauter pendant le tournage. Il fallait couper, puis refilmer. Si c'était à refaire, je le dessinerais autrement.
 

 


Le monocle de Garak

J'avais fait une arme cardassienne. On fait différents objets, puis on s'en inspire par la suite. "A quoi ressemblerait le monocle de Garak ?" On s'inspire des formes existantes. Puis je me suis dit qu'il pourrait avoir la forme de son orbite, ce creux assez prononcé qui entoure l'oeil cardassien.
 

 

 

 


Le couteau de "Bête"


Voici le dessin d'un couteau klingon pour un épisode qui n'a pas été fait. Je ne sais pas si le couteau a finalement été utilisé. Vous le savez peut-être.
 

 

 

 


Tongo

Dans le bar de Quark, il y avait un jeu appelé le tongo. Je n'ai jamais pu en comprendre les règles, mais il y avait une banque rotative, un pot au milieu, etc. On a réalisé plusieurs dessins pour ça. ce qu'on voit à l'écran est le résultat de tout ce travail.
 

 

 
 

 

Le tongo est apparu dans le synopsis de notre scénario. C'était vague. C'était censé être un jeu de cartes quelconque, avec en plus la roulette et les dés. C'était un mélange de tout, dans le style ferengi et avec des paris. J'ai commencé à dessiner la table de jeu, mais en restant vague. Puis le scénario est arrivé et nous a foumi d'autres précisions. Je crois qu'ils ont commencé à inventer des règles quand ils ont compris le potentiel que ça avait pour la série. Ils y sont revenus et en ont fait l'attraction principale de chez Quark.
 

 


"Rivaux" Le jeu portatif

Il nous fallait un accessoire, un petit jeu portatif qui arrive sur la station et que les personnages se mettent à utiliser. Ils ne le savent pas, mais ça génère la chance. Il fallait que l'objet soit coloré, avec beaucoup de petites lumières et des choses qui se passent. On est partis de cette sphère qui s'allume et qui tient dans une main. J'en ai fait quelques dessins et Joe Longo a fabriqué l'accessoire à partir de là. On voit des modèles de tailles différentes plus tard dans l'épisode. C'est le genre d'objet qui rend bien allumé dans le contexte de l'épisode. C'est la magie du cinéma.
 

 

 
 

 


Instruments de musique

Sur "Deep Space Nine", on a même inventé des instruments de musique. Ça devait avoir l'air extraterrestre sans pour autant être fonctionnel. Le son était rajouté plus tard, un son pas toujours très terrien. La difficulté, c'était de leur donner l'aspect extraterrestre et d'éviter toute ressemblance avec un instrument terrien. Dans la série, on peut voir toute une série d'instruments étranges.
 

 

 
 
 

 

C'est une autre facette de chez Quark. On faisait toujours des instruments dont on jouerait dans le bar. Les instruments sont durs à dessiner. Les gens ne connaissent pas bien le détail d'un instrument, donc si on dessine une sorte de flûte, ça ressemblera à une flûte. Ça ne fera pas forcément extraterrestre. Soit on fait dans le kitsch, un accordéon klingon par exemple, avec un soufflet bien visible, soit on fait quelque chose qui ne ressemble à aucun instrument mais le spectateur le devine en entendant la musique.
 

 





ce qui est bien avec cet instrument-là, c'est qu'on n'a pas besoin de savoir en jouer. Il suffit de faire semblant et la musique est ajoutée après. C'est très ambigu. Une pile de cailloux qui fait de la musique.
 

 


Le caisson de stase

Dans un épisode, il a fallu créer un caisson de stase pour Odo. L'élément intéressant de ce caisson, c'était une ouverture mécanique à l'iris. On pouvait le motoriser ou l'ouvrir manuellement. Ça faisait partie du caisson.
 

 

 

 


L'obélisque

On a fabriqué un superbe décor pour cet épisode. Herman et Randall Mcllvain ont eu l'idée des ruines. On avait un fond peint qui représentait Machu Picchu avec la cité des Andes. Très discrètement, derrière le décor. Cet obélisque se trouvait au centre et Odo s'y sentait étrangement attiré. On apprend ensuite que c'est un vestige de son peuple. Ça devait avoir l'air sinistre. C'était l'indication qu'Herman nous avait donnée. On avait donc dessiné des cornes. On ne peut pas faire plus sinistre.
 

 

 
 

 


Les écrans portatifs

Tout au long de la série, on voit souvent des écrans portatifs. On ne connaît pas encore le vidéophone, mais dans "Star Trek" on peut converser à des années-lumière de distance par le simple intermédiaire d'un écran portatif. On a dessiné plusieurs modèles au fil des ans. Des écrans très plats, très fonctionnels.
 

 

 
 
 

 


Parfois le scénario dit : "La porte s'ouvre sur un objet qui ne ressemble à rien de ce qu'on connaît". A vous de le dessiner. Ça fait partie de notre travail. Il faut parfois partir de rien.
On a dessiné des tas d'éléments de décor, d'accessoires. certains n'ont jamais été fabriqués, d'autres n'ont pas été utilisés. Mais ça fait également partie du processus. On dessine parfois des choses qui n'existeront jamais.
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 2