Les extraterrestres de Michael Westmore



La 3e saison est une saison très intéressante pour "DS9". Elle a apporté de nouveaux défis pour les maquilleurs et les coiffeurs. Par exemple, l'épisode où Nana Visitor, Kira, devient cardassienne. Comme pour toutes les femmes, on lui a conçu un nouveau front pour qu'elle ait des traits propres. Mais il a aussi fallu faire les oreilles, le bout du nez et le menton, et après ça, le travail de maquillage, il fallait faire ressortir sa beauté, une beauté froide grice à des couleurs peau, du rouge à lèvres, beaucoup de noir autour des yeux et de mascara. On leur donne un côté exotique pour aller avec leur style cardassien.
 

 

 
 
La plupart des acteurs récurrents de la série, quand ils doivent subir ce processus, ils se disent qu'ils ont de la chance de ne pas avoir à faire ça tout le temps. Comme Armin Shimerman avec Quark. C'est un long processus. Se rendre compte qu'on va faire ça tous les jours pendant sept ans... Ça fait beaucoup de temps chez le maquilleur. Lorsque les acteurs, qui jouent tels quels, doivent se transformer en Ferengi ou en cardassien, ils comprennent ce que subissent leurs collègues.

 


Bashir vieillissant



Dans l'épisode appelé "Echos distants", on a transformé Siddig, Bashir, en vieillard. Bon nombre de ces acteurs ont fait du théâtre, ils ont dû se peindre des rides et prétendre être vieux. Mais ici, la séance de maquillage a duré trois ou quatre heures. Les transformations changeaient en fonction de son Age. Il y a eu plusieurs stades avant ce vieillard. Le plus touchant avec Siddig, c'est qu'il s'est vraiment pris au jeu. Il s'est imaginé vieux et il a composé son personnage, avec ses mouvements, sa structure, sa façon de marcher, de s'asseoir et de bouger. Une fois sous son maquillage élaboré, il en a pris le contrôle et s'en est servi comme accessoire pour devenir cette personne.
 

 

 
 

 

 
 

 


Les Ferengis

Les Ferengis dans "Deep Space Nine" ont été développés à partir de ceux de "La Nouvelle Génération". Dans "La Nouvelle Génération", la taille de leurs têtes était unique, ils avaient tous la même tête. Pour le rôle de Quark, ils ont voulu quelque chose de nouveau. Pendant la conception, on s'est dit : "Et si on faisait une tête plus grosse. II se distinguerait du reste du groUpe." Alors la tête d'Arrnin était plus grosse. Sa prothèse nasale a été conçue pour lui. Avant, on avait deux ou trois nez ferengis et l'acteur portait celui qui lui allait. Le masque d'Armin ressemblait un peu à un casque. Il était fait d'une pièce et recouvrait ses joues. Les prothèses des joues et du nez pouvaient s'enlever, on pouvait se resservir de sa tête plusieurs jours. Il fallait au moins un jour pour modeler le plastique pour faire sa tête et un autre pour la peindre. S'il travaillait huit jours d'affilée, vous imaginez le temps qu'il fallait pour préparer ses têtes. Alors on essayait de s'en resservir le plus possible et ça marchait très bien avec Armin. D'autres personnages se sont greffés comme Brunt, le Grand Nagus, la mère de Quark. Nous avons donné à toutes ces têtes différents attributs, qu'il s'agisse d'une ride sur le front en plus, ou plein de rides comme ce qu'on a fait pour les vieux Ferengis, ou de rendre leurs dents plus tordues. Les dents de Quark étaient plutôt tordues au début, mais quand on voit le Grand Nagus et maman Quark, on n'aimerait pas se faire mordre.
 

 

 
 
Il y a eu un épisode sur le Grand Nagus. On s'est servis d'une des têtes de Quark qu'on a retravaillée. On a agrandi les oreilles, les lobes et on a ajouté des rides. La prothèse du front très ridé se glissait par-dessus, un maquillage très ridé, jusque dans la nuque, avec des lèvres bien plus striées, des dents vieillies. On voulait faire ressembler Wally à un Ferengi qui aurait rétréci. Une fois maquillé, il devenait le personnage.

 

 
 
IshKa, que jouait Andrea Martin, était la mère de Quark. On a da baser son personnage sur le Grand Nagus. Mais pour Andrea, on a utilisé des bajoues, des cernes pour les yeux... C'était exagéré, presque la caricature d'un Ferengi. C'était vraiment drôle à faire parce qu'on ne devait se tenir à aucune règle. Ses lobes ont commencé à s'affaisser. Dans l'une des scènes, on voyait ses jambes et on lui a même fabriqué des genoux en plastique un peu flasques. Le plus dur à faire fut la poitrine d'Andrea. Puisque les Ferengies sont supposées être constamment nues, il a fallu étendre le maquillage jusqu'à la poitrine avec un plastique tout fripé. On n'a pas eu le temps de faire et de sculpter la mousse de latex, alors on a plastifié des kleenex qu'on a ensuite froissés. On lui en a recouvert les épaules et le dos et on a maquillé le tout. La goutte qui a failli faire déborder le vase, c'est quand on l'a recouverte de latex, parce que ça arrache les petits poils. C'est très réussi dans cet épisode. Mais une autre actrice a fini par jouer ce rôle.

 

 
 

 


Odo

Pour le personnage d'Odo dans "Deep Space Nine", qui revenait régulièrement, on a fait des essais pour savoir ce qui allait marcher. On voulait que ce soit simple et que le maquillage soit rapide, alors on a fait des essais de prothèses sur plusieurs semaines. Rene venait souvent faire des essais-maquillage. A chaque fois qu'on essayait de faire un raccord, de faire un menton séparé, des joues, un front, on se retrouvait avec des endroits où la peau semblait humaine, alors que les autres étaient bien et lisses. En fin de compte, le processus entier s'est développé et on a réalisé un masque recouvrant tout le visage, on était sûrs que ça resterait en place. On n'avait à s'inquiéter que de la bordure des lèvres et des yeux. Le cou allait se cacher en dessous de son col, la perruque s'occupait du raccord du haut. C'est la tournure qu'a pris le maquillage d'Odo. Non seulement, ça nous a fait gagner du temps, mais ça a permis à... Rene n'avait pas besoin de venir à l'aube pour commencer tôt. Les maquilleurs, non plus. Et le soir, pour partir, dès qu'ils disaient "C'est dans la bolte", Rene enlevait sa tête et zou, la jetait et s'en allait chez lui.
 

 

 
 
Plusieurs fois, Odo s'est transformé, comme son personnage est censé le faire. Avec l'aide des maquilleurs... Il existe un produit appelé le Méthocel. C'est une poudre soluble que l'on mélange à de l'eau pour faire de la colle à papier peint. On y a mélangé la couleur de peau d'Odo et on l'a étalé sur son visage, petit à petit jusqu'à recouvrir de grandes surfaces. C'est bien car si on l'utilise bien épaisse, la gravité fait le travail, et ça commence à suinter et à dégouliner. Lorsqu'on arrivait à la mâchoire, il y avait un problème, car ça dégoulinait sur le costume. Les maquilleurs se tenaient aux alentours pour enlever le surplus qui allait couler, ce qui aurait sûrement bien donné. Les raccords entre les scènes auraient été un problème.

 

Une autre fois, Odo était torturé par Garak, et il devait se désintégrer. Pour ceci, on ne pouvait pas utiliser le visage d'Odo et faire le maquillage par-dessus. Il a fallu retourner à la case départ, faire un moule en plâtre du visage de Rene et sculpter le visage d'Odo avec les striures et la désintégration. On s'est aussi servis de minces feuilles de plastique que l'on a collées sur la peau, pour qu'il ait l'air de peler. Quand on veut donner un air fatigué, on dessine des cercles noirs sous les yeux et on maquille pour faire ressortir les joues et les tempes. On a ainsi pu recréer sa déshydratation et sa désintégration.

 

Dans un autre épisode, Odo devait sembler plus humain et c'était aussi un Trill. Le véritable visage d'Odo n'a aucun détail. ce visage devait avoir des narines, une plissure au niveau du nez, tout ce qu'on avait exclu du maquillage original d'Odo devait être ajouté à son visage. Il a alors fallu sculpter sur un moule du visage de Rene, un nouveau Visage qu'il aurait pour cet épisode. Une fois le maquillage fini, il a fallu peindre les taches des Trills à la main, comme pour Terry.

 

 
 
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 3