Les fichiers Voyages dans le temps"Passé décomposé"



J'ai eu l'idée que Sisko se réveille sur une plage de Santa Monica et qu'un flic lui donne des coups de bâton en lui disant de bouger. Et lui se réveille en disant : "Je suis commandant de vaisseau." L'idée que Sisko soit un sans-abri... Comment les personnages réagiraient dans un tel environnement ? On avait des problèmes avec l'histoire, on insistait dessus. Et Ira s'est dit : "Faisons Attica !" Et si on le mettait dans une prison pour sans-abri ?"
 

 



Aussi incroyable que ça puisse paraître, je me rappelle comment cet épisode est né. Il est né de deux trucs. Je suis allé à Santa Monica un jour et il Yavait tous ces sans-abri partout. Tout était si beau, l'océan, le ciel, le soleil, et tous ces sans-abri partout. Tous ces touristes et ces gens qui se promenaient et qui passaient à côté des sans-abri comme s'ils faisaient partie du décor. Comme si un artiste avait fait un tableau de la juxtaposition de la nature et de la déchéance urbaine. Et tout le monde semblait s'en moquer. J'ai pensé qu'on pouvait développer ça. Quelle direction prendre ? Jusqu'où peut-on aller? Et ça a donné l'idée des camps de concentration pour les sans-abri.
 

 

 
 

 





On s'est retrouvés à San Francisco à un moment où les gens avaient été parqués dans des endroits désaffectés de la ville, vous voyez. Ils sont littéralement mis en quarantaine. Un peu dans le style : "Que fait-on des gens sans abri et sans emploi ?" On les met hors de vue. Ainsi, Sisko est devenu Gabriel Bell.
 

 

 
 

 


J'ai trouvé que cet épisode était super, car il mettait le doigt sur... Il traitait d'un problème de société qui nous est familier, mais en se tournant vers l'avenir en disant: "Si ça continue comme ça, on pourrait se retrouver dans une situation aussi grave." C'était un superbe exemple de l'utilisation de la science-fiction. Il traite d'un sujet contemporain familier, d'un problème dont on est conscient, et pose la question: "Voyons voir ce que ça donnera dans le futu!", dans 30 ou 40 ans, je ne sais plus quand c'était. "Et si nous n'agissons pas, on va avoir de sérieux..." La façon dont ce problème est présenté, presque comme des camps de concentration, de grands ghettos coupés du reste de la société. ce sont des symboles très puissants.
 

 

 
 

 


Comment est-on passés du présent au temps de la Fédération? Est-ce que ça s'est fait en douceur? Non. Gene Roddenberry parle d'une guerre eugénique et d'une 3e guerre mondiale et de toutes sortes d'horreurs. Qu'est-ce qui a fait dire aux gens: "II faut faire mieux" ? C'est ce qu'on a essayé de raconter. Les émeutes de Bell ont joué un rôle dans l'histoire de la Fédération car les gens se sont alors sentis si coupables qu'ils ont essayé de former la Fédération. Un peu comme "N'oubliez pas A1amo". Les Texans se sont inspirés de cette défaite pour se surpasser. C'est le même style. "N'oubliez pas les émeutes de Bell. II faut faire mieux que ça." C'était l'idée.
 

 






Pendant le toumage, le maire de Los Angeles parlait de faire d'une partie du centre de Los Angeles un "sanctuaire" - c'est un joli mot - un sanctuaire pour les sans-abri.
 

 





C'était ça, les quartiers du refuge, un endroit où on cachait les sans-abri. Et voilà que c'était dans le joumal. Ça nous a fait un peu peur. Les gens allaient penser qu'on avait copié l'actualité. Mais c'est nous qui l'avons inventé.
 

 

 
 

 



Tout le monde sur le plateau avait une copie du joumal et disait : "As-tu lu ça ? C'est en train de se passer. "Oublie le futur. Ça peut arriver aujourd'hui." Il m'a semblé que ces épisodes étaient intéressants et bien faits. Je me suis toujours méfié des sujets de société traités ainsi. Quel impact peut-on vraiment avoir sur quelqu'un qui s'attend à un divertissement ? Je me méfie toujours de ça. Mais de temps en temps, il faut réveiller le petit écran en criant: "Hé !" Comme c'est "Star Trek", on peut se permettre de dire plus de choses.
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 3