Les extraterrestres de Michael Westmore

 
 
 

 



Je m'appelle Michael Westmore. Je vais vous présenter des extraterrestres de la 4e saison de" Deep Space 9". Dans la 4e saison, la série a commencé à puiser en elle-même. On a commencé à combiner les personnages et à faire revenir des personnages introduits précédemment. C'était très agréable, on n'avait pas à fabriquer de nouveaux moules. Il nous suffisait de sortir nos moules du placard, d'apporter des modifications si nécessaire ou de s'en servir tel quel. "Deep Space Nine" a pris tant d'ampleur que sans tous les moules et les prothèses qu'on avait en stock, on n'aurait pas pu suivre.
 

 

 
 
C'était intéressant de voir Michael Dorn revenir. On se connaît depuis le premier "Rocky", où il joue le rôle d'employé de ring aux côtés de carl Weathers. Mais pour Michael, la tête du personnage était si bien définie qu'on avait déjà nos moules prêts à l'utilisation. Dès qu'on a su qu'il serait là le lendemain, on a ressorti son nez, ses dents et son front, puis on lui a rajouté quelques éléments. Mais on était prêts, jusqu'aux couleurs du maquillage.

 

 
 
 
Dans l'épisode "La peste", il y avait cette maladie mortelle. Elle se propageait dans tout le corps et lorsqu'elle se déclarait sur la peau, elle faisait apparaître de petites veines. Pour cela, on a pris un morceau de plâtre plat et on a sculpté à l'argile des petites veines. Puis on a fait un autre moule à partir de ça. Normalement, pour faire les veines, on fait couler du caoutchouc dedans, on presse, puis on fait cuire. Mais il fallait en faire tellement qu'on a juste versé le caoutchouc, gratté et passé au four. C'est comme ça qu'on fait depuis sur "Star Trek". Quand le malade commence à se déclarer, les veines qui apparaissent sont bleutées. Au fur et à mesure que la maladie évolue, elles rougissent. Ça permettait de reconnaître une personne en phase terminale.

 

 
 

 



Le Léthéen avait déjà fait une apparition. J'aime bien quand on me dit : "Tu te rappelles de ce personnage? On le fait revenir." Il suffit de sortir le moule. La couleur a changé un peu la 2nde fois. Il était plus rouge. A l'origine, ça devait être un horrible monstre de cauchemar. Quand il vous tenait, il vous tranchait la gorge et vous étripait. Pour lui donner cette apparence, on lui avait mis une dent qui sortait de la mâchoire inférieure et une autre sur la tête. Un peu comme un croc. Il était affreux et portait des lentilles de contact. Un personnage très réussi les deux fois.
 

 


Il semble que dans toutes les séries "Star Trek", on rencontre des Nausicaans. Dans "Deep Space", on les fait revenir. ce sont les personnages qui tuent Patrick jeune homme dans "La Nouvelle Génération". C'est un vilain personnage tout décharné muni de six à huit dents autour de la bouche qui a aussi des lentilles de contact. Les perruques ont changé. Des tresses, on est passé à la coiffure rasta. Tout dépend du coiffeur, de ce que veulent les producteurs et de la façon dont ils veulent le faire évoluer. Ils ont toujours été bourrus. Les acteurs parlent toujours d'une voix très grave et ce sont des personnages toujours à cran. Le personnage connaît donc une évolution, à tel point qu'on a même créé des jouets à partir de lui.
 

 


Les affreux personnages

 
 

 

 
 
Quand on me dit : "affreux et méchanf", contrairement à "gentil et mignon", "gentil et mignon", c'est Quark ou l'un des Ferengis, comme Rom. "Affreux", ça évoque pour moi tout ce qui est méchant, mauvais et qui fait peur aux gens. Dans mes recherches, les animaux dont je m'inspire sont les serpents, les reptiles, les chauves-eouris. Des animaux et des situations qui angoissent les gens. Dans ces cas-là, on fait ressortir le squelette, les arrêtes, on recourbe le nez vers le haut, on remonte les pommettes pour montrer les dents. Ils avaient non seulement des dents incrustés dans leur prothèse, mais ils avaient aussi des dentiers, comme les Ferengis. Pas les dents de piranha des Ferengis, mais plus longues. Résultat final, on n'a pas envie de se faire mordre par eux.

 



Dennis Madalone était notre coordinateur de cascades. Dennis a doublé un tas d'acteurs au fil des ans. Et donc, dans cet épisode en particulier, il a fallu le déguiser pour qu'il ne ressemble pas à Dennis, étant donné qu'il avait déjà joué un Bajoran et d'autres extraterrestres. On lui a donc mis une prothèse sur l'oeil. C'était un dur, un maraudeur, le genre à chercher la bagarre dans les bars. On lui a donc mis une prothèse pour faire croire qu'il était borgne avec plein de cicatrices comme si on l'avait frappé d'une bouteille.
 

 



Quand on sait qu'il y aura une cascade, on doit faire très attention au maquillage du cascadeur. Dans le cas d'un personnage plutôt décharné avec des dents en acrylique dans la bouche de l'acteur ou des dents sur le visage ou un quelconque mécanisme sous la peau, on ne sait pas toujours si le personnage prendra un coup, s'il tombera par terre ou se cognera à un mur. On essaie donc de faire des doubles en caoutchouc pour le cascadeur.
 

 


James Cromwell, un visage bien connu dans "Star Trek", est venu jouer un humanoïde. On lui a dessiné un nouveau visage, en lui déplaçant les joues, le front et le nez. On lui a fabriqué une tête sur mesure. C'était sympa de revoir James Cromwell parce que dans "TNG", il joue le rôle d'une souris géante. Et il avait adoré. Il avait une grosse tête pleine avec des oreilles et ce grand visage tout ridé. Je me souviens de lui, assis aux commandes du vaisseau. Lui et Data, je crois, étaient en pleine discussion. On se dit en le regardant... Quel formidable jeu d'acteur sous ce maquillage de souris ! Une souris géante extraterrestre avec des yeux rose bonbon. Le personnage était rose bonbon et gris avec des taches dans le dos. L'arrière de la tête était plus foncé et devenait plus clair vers le devant.
 

 

Morn a été choisi au hasard le premier jour. On m'avait demandé de fabriquer neuf têtes pour la Promenade. L'une d'elles était Morn. Quand il est arrivé sur le plateau, le réalisateur lui a dit : "Va rasseoir au bar." Et Morn est resté assis au bar sept ans. A chaque scénario, on se demandait s'il allait avoir une réplique. A tel point que... A l'origine, l'acteur enfilait la tête et on la lui collait autour des yeux. La vraie tête de l'acteur était à l'intérieur. On lui avait fabriqué une bouche intérieure qui se collait sur les lèvres supérieures et inférieures de Morn. Et quand il enfilait la tête, on pouvait la coller à ses lèvres. ce qui lui aurait permis de parler. On lui a posé cette bouche, mais en sept ans, Morn n'a jamais dit un mot. Quand il a fallu lui trouver un nom, on a beaucoup réfléchi. C'était l'époque de la série "Cheera" et le pilier de bar de "Cheera" s'appelait Norm. Morn, c'est Norm à l'envera.
 

 

 
 
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 4