Carnet de croquis: John Eaves





Nous allons aujourd'hui examiner quelques-uns des dessins et illustrations de la 5e saison. Ils montrent les grands moments de certains épisodes. Nous allons les passer en revue et voir comment ils ont traduit l'imagination des auteurs pour les épisodes en question.
 

 

 
 
 

 

 
 

 

La 5e saison commence par "L'Apocalypse", un épisode klingon. On y voit la Salle des Guerriers Klingons, sorte de pavillon de chasse pour les Klingons. Il y avait des flambeaux au centre de la pièce, ainsi que d'immenses statues de Klingons représentant les personnages classiques. Il y avait Klag ainsi que d'autres personnages. Ces statues ont été fabriquées ici. Elles mesurent entre 3,5 m et 4,5 m. Il a fallu que je dessine six ou huit personnages différents. Nous avons imaginé leur apparence au fil du temps. L'histoire terrienne a l'ère des Vikings et le Moyen-Age. Nous avons fait pareil avec les Klingons. On leur a rajouté de la fourrure et des griffes, puis on a imaginé ce qu'on voit aujourd'hui, c'est-à-dire l'uniforme en vinyle avec très peu de fourrure. Cette transition raconte une histoire. En regardant chaque statue, on a un aperçu des différentes ères de l'histoire klingonne. Ils ont fabriqué ces statues et leur ont donné l'apparence du bronze. C'était un décor magnifique. Le plus ambitieux qui ait été conçu pour un épisode.
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

"Que celui qui n'a jamais péché" se déroule sur la planète Risa. Cet épisode était amusant parce que c'était une planète de vacances. Dans Le Nouvelle Génération, ils y étaient souvent allés. C'était la première fois que je faisais un paysage pour la série. Les effets spéciaux voulaient un décor d'arrière-plan. Alors nous avons commencé à dessiner des fles très exotiques. Je pensais qu'un décor d'île serait bien. Il y avait des stations et la Horga'hn, petite statue symbole de Risa. Nous avons mis ça dans une sorte de décor tahitien. Il y avait aussi de nombreuses cascades et fontaines. Le décor conçu par Herman Zimmerman devait être construit en biseau et les murs perforés pour que la lumière puisse passer. J'ai suivi le même principe pour l'extérieur. J'ai donné un côté science-fiction à mon dessin. Il y avait une planète gigantesque dans le fond. C'était un peu exagéré. Parfois, il ne faut pas trop d'éléments de science-fiction. Il n'y avait pas de lien avec l'histoire, alors ils l'ont remplacée par un beau coucher de soleil.
 

 

 
 

 

 
 

 


Nous allons à présent parler de "L'Ascension". Odo se blesse dans la montagne. Il fallait donc un sac à dos spécial. Nous avions un modèle qu'il fallait transformer. Joe l'a apporté. J'ai oublié ce à quoi il avait servi. Nous l'avons transformé en ajoutant une antenne de télécommunication et des sangles afin de pouvoir le porter. Nous avons fabriqué des porte-boissons, comme vous pouvez le voir ici. Nous avons utilisé beaucoup d'accessoires pour cet épisode. Nous avons aussi créé une civière. Le blessé devait être transporté hors du canyon. La civière n'était pas confortable afin que l'acteur se plaigne tout le temps. C'était une sorte de transport indien qu'on pouvait traîner.
 

 

 
 

 

 
 

 



Dans "Les Affaires sont les affaires", Quark s'occupe des holodecks. Dans l'un d'eux, ils affrontent des robots. Nous avons dû créer différents robots qui servaient à des entraïnements et à des tests. Nous en avons dessiné tout un éventail. celui-ci était une sorte de robot volant équipé de missiles et de fusils. Il était très impressionnant. Il n'avait pas l'air meurtrier, mais il était impressionnant.
 

 

 
 
 

 

 
 
Nous avions un dessin intéressant à faire pour "Extase". Il y a l'image d'un parc avec des temples et des constructions. C'est un peu la clé d'une énigme. Et ils se sont rendu compte... Nous devions dessiner un temple dans lequel la clé serait dans le reflet d'une construction qu'on voit mal ici dans l'eau. Le mystère repose sur la clé de l'énigme. ce dessin représente l'architecture. Le reflet a été ensuite rajouté dans l'eau. C'était un aspect assez compliqué de l'histoire.

 

 
 
 
Dans "Naissances", Odo rencontre un Fondateur encore peu évolué. Il le reçoit dans un flacon que nous avons créé pour recueillir la matière gluante. Il le prend avec lui et essaie de l'aider. Nous lui avons donc dessiné des récipients de formes différentes. Nous devions décider de la forme qu'il prendrait en sortant du flacon. Il essaierait de reproduire le visage d'Odo. Puis il retomberait dans le flacon. Nous sommes passés d'une sorte de flacon ancien à toutes sortes de fioles et de vases à bec correspondant à chacun des stades de son évolution.

 

 
 
 

 

 
 
 
Dans "Les Liens du sang et de l'eau", Kira se rend dans un cimetière. Nous avons dû créer des pierres tombales bajoranes. L'ornement de la pierre tombale devait contenir des lettres bajoranes, qui sont ces formes ovales que l'on voit sur le communicateur. J'ai donc utilisé ces mêmes caractères. J'ai dessiné un anneau portant le logo bajoran et le texte ancien de part et d'autre. C'est comme ça que j'ai créé cet élément.

 



"Chants d'amour ferengis" était consacré à Quark. A la fin de l'épisode, il trouve un jouet qu'il avait étant enfant et pour lequel nous avions fait une boïte. Elle contenait des Maraudeurs. ce sont des personnages d'action ferengis. Conservés dans la boïte d'origine, ils ont de la valeur. Il s'en veut de ne pas avoir gardé les boïtes.
 

 

 
 
 

 


Dans "Les Enfants du temps", nous avons remonté le temps pour aller dans une vieille communauté agricole. Nous avons créé un village dans un environnement naturel, avec des maisons en bois, en pierre et en paille. Nous étions quand même dans le futur donc il y avait des charrues qui étaient futuristes, mais qui servaient à faire les corvées d'autrefois. Ces charrues étaient censées flotter. A l'époque, il a fallu fabriquer une charrue et faire semblant de la faire flotter bien qu'elle ait une roue. Nous avons transformé de nombreux outils tels que des pelles et des râteaux pour leur donner un côté extraterrestre.
 

 

 
 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 
 
Pour "Empok Nor", on a inventé un jeu cardassien. Je me suis inspiré de Stratego, dont le but est d'annihiler l'adversaire. Je ne voulais pas d'un plateau multiple, car l'échiquier de la série originale était déjà comme ça. Nous avons opté pour un jeu plat avec des symboles cardassiens pour chaque stratégie. Il n'y avait pas de règles, donc les acteurs faisaient ce qu'ils voulaient. Les pièces étaient de vieilles prises de casques stéréo. On les a entourées de ruban adhésif doré et argenté pour faire la distinction entre les deux personnages. Vous voyez là les pièces. Ils les déplaçaient en improvisant. Nous avons conçu un plateau qui pouvait être jeté par terre et un autre qui était un plateau photographique. Créer un jeu de société extraterrestre était amusant.

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 5