Mariage du XXIVe siècle

 
 
J'ai trouvé le mariage fantastique. Même s'il faisait chaud et que je portais une robe de cuir. Mais Art Mann, d'E! Entertainment, était venu plusieurs fois faire la promotion de Deep Spece Nine et je lui avais fait visiter la station. Je leur avais dit que je n'avais pas reçu un seul cadeau de mariage ni un seul cadeau de fiançailles. Alors E! m'a apporté un grille-pain que j'utilise toujours. Il est dans ma cuisine.

 

Le mariage était amusant. Ils se sont fiancés, puis on en a eu assez. "Marions-les, il est temps de le faire." J'avais envie d'avoir un couple marié depuis Le Nouvelle Génération. Dans la série originale, un couple s'était marié, mais l'un d'eux s'était fait tuer. Même si on n'abordait pas le sujet, on comprenait qu'il y avait de nombreux couples mariés à Starfleet. C'était une dynamique intéressante. Nous n'avions pas eu de couple marié. "Allons-y. Faisons-les se chamailler, faisons-les parler d'enfants." C'était l'occasion d'en faire un épisode. C'est comme un épisode de funérailles. L'un de ces épisodes spéciaux que l'on fait fréquemment. Le défi consiste à faire quelque chose de différent. On se disait: "Voyons, on ne peut pas passer à côté d'un mariage klingon !" Rien que l'enterrement de vie de garçon. Il faut voir ça. Les gars avaient hâte de participer à l'enterrement de vie de garçon. Ils devaient aller dans des grottes et se suspendre par les bras. "Tuez Worf. Tuez Worf." O'Brien et Bashir. Dax a eu un enterrement de vie de jeune fille de rêve. Le danseur de feu. Elle aurait couché avec lui si on n'avait pas coupé court à la scène avec l'arrivée de la mère.
 

 

 
 

 

 
 

 




Dax a enterré sa vie de jeune fille et elle était saûle. Ma belle-mère me disait ce que je devais faire. Je m'en souviens parce que j'étais censée lui donner un coup de poing. Enfin, pas un vrai coup de poing. A la deuxième prise, je crois... Je l'ai vraiment frappée. Elle était très nerveuse lors des prises suivantes parce qu'elle avait peur que je la frappe à nouveau. C'était terrible.
 

 

 
 
Tout le monde redoutait la scène de la fête car elle était très intimidante. J'ai considéré ça comme un défi. D'habitude, les scènes de fête dans Star Trek ne sont pas très intéressantes. Les gens sont là, debout, et ils parlent. Afin de mettre un peu de piment, on a décidé de faire apparaître un danseur de feu.

 




J'ai ajouté un danseur de feu parce que j'aime bien aller à Hawaï et que j'y ai vu ce genre de chose. Nous avions imaginé qu'il y avait des fêtards sur le Sutherland. Nous voulions pouvoir reprendre l'idée. "Le Sutherland est de retour !" Ils aiment les tikis, ils ont des danseurs polynésiens et ils sont fous. On voulait un groupe polynésien, mais on n'avait pas les moyens. On s'est contentés du danseur de feu. J'ai rajouté tout le côté loufoque et la danse.
 

 



Je m'étais dit qu'il fallait que j'ajoute l'énergie visuelle et l'excitation du scénario, sinon on aboutirait à l'une de ces fêtes à la Star Trek qui sont fades et manquent d'énergie. Je me suis inspiré du film des années 60 "The Party", avec Peter Sellers. Elle dégageait une énergie frénétique, les gens bougeaient, et les déplacements des gens servaient de transition entre les scènes. Tout s'enchaïnait. Au lieu d'avoir un montage de différentes scènes, quelque chose nous conduisait à une autre scène. C'était un défi, mais j'étais content du résultat car la scène a de l'énergie, de l'humour, et les personnages s'amusent bien.
 

 


Je me fais maquiller, je m'assieds, et David Livingston, le réalisateur, vient me voir. "Bonjour, David." "Aron. Je veux que tu danses dans cette scène. D'accord ?" J'ai répondu : "Quoi ?" "Il faut que tu danses. C'est une scène de fête. Je veux que tu danses." J'ai dit : "D'accord." J'étais à côté de Nana. Et je disais : "C'est ridicule. Il veut que je danse. Qu'est-ce que je vais faire ? Pousser des grognements ?" Elle a dit : "Bonne idée ! J'adore !" J'ai répondu : 'Vraiment ?" Elle avait fait de la danse, et elle avait le sens de l'humour. Alors je lui ai fait confiance. J'ai dit : "C'est ce que je vais faire. Je vais grogner et faire l'idiot. "Je vais remuer le derrière !" Elle a dit : "Excellent !" Ma danse était toute trouvée.
 

 

 
 
La scène n'était pas encombrée par la foule. J'étais tout seul avec la caméra droit sur moi. Toute l'équipe était là. "On veut voir cette danse." J'ai dit : "Bon, c'est parti." "Action !" Je faisais... Je dansais comme ça, en poussant des grognements et en remuant le derrière. On a continué jusqu'à ce qu'il dise: "Coupé !" Tout le monde s'est mis à crier. Tout le monde riait aux éclats.

 




Il a improvisé cette danse ferengie stupide. Je me demandais si les producteurs allaient apprécier. Il fait cette danse ferengie stupide. Dax aussi. Ils dansent ensemble. Voir cette grande femme danser avec un tout petit Ferengi était très drôle. L'idée est venue d'eux. C'est l'exemple même d'un élément rajouté pour enrichir l'histoire.
 

 

 
 
Ça ne faisait pas partie de la scène à l'origine, ça a été rajouté. C'est la seule fois, pendant le temps où j'ai tourné la série, qu'une improvisation a été intégrée à une scène.

 

 
 
Le lendemain, j'avais la gueule de bois et Worf venait me voir, très en colère contre moi. J'étais excitée. Les acteurs le sont toujours dans ces cas-là. Surtout dans Star Trek où en général tout est parfait. J'ai mis du fard à paupières gris sous les yeux pour donner l'impression que je ne m'étais pas démaquillée. Mike Westmore et moi nous sommes bien amusés. C'est triste, non ?

 




Je voulais décrire une cérémonie de mariage klingonne, avec des termes épiques, mythiques, remontant à leur création. Dans un sens, toutes les cérémonies de mariage parlent de création, de vie éternelle, de l'union de deux êtres et de ce genre de choses. Je me suis bien amusé en écrivant cet épisode.
 

 




J'avais une drôle de démarche car mes bottes étaient trop grandes. C'était des bottes klingonnes bien trop grandes. Elles se terminaient en sorte de serre. Le genre de bottes qu'ils portent. Je ressemblais à un chauffeur routier dans cette robe. A l'époque, je croyais que je le cachais. Mais quand j'ai vu l'épisode et que je me suis vue marcher vers l'autel... Je n'avais pas beaucoup d'allure.
 

 





Le tournage du mariage était amusant. Tout le monde sur la station regardait et réagissait à sa façon à cet événement. cela montrait les différentes dynamiques. C'est un exemple de la richesse de la série. Tout le monde était rassemblé pour un événement et y participait.
 

 

 
 
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 6