Dans les coulisses de "Il était un petit navire"

"Le petit navire" était un grand épisode pour nous. Nous avons utilisé de nouvelles techniques et j'ai essayé de nouvelles idées encore inédites à la télé. Et aussi au cinéma, d'ailleurs. On avait encore recours à des maquettes pour tourner ces scènes. La miniature était assez large et on n'a pas pu prendre assez de recul pour l'inclure dans les scènes. Il a fallu construire une miniature encore plus petite pour que la caméra puisse avoir assez de recul. On n'y pense que lorsqu'on se met au travail. Quand on travaille avec de vraies maquettes, il faut penser à ça. Pour que ce vaisseau miniature fasse cette taille à l'image, il faut se mettre à 21 mètres. Tony Meininger, qui a construit la miniature originale, nous a fait une miniature de 15 cm du runabout très mignonne. Elle était en tous points identique à la maquette de 45 ou 53 cm. Toutes les lumières marchaient. Elle était très soignée avec des points de montage très petits pour qu'on puisse les cacher. On a fait une saisie des données. On a répété les scènes avec une réplique au bout d'un manche. Je disais : "Le petit vaisseau va là". Et le caméraman me suivait. On composait la scène ainsi. Quand le petit vaisseau vole jusqu'à Worf, il fallait qu'il fasse un tour entier avant de revenir sur Worf à hauteur des yeux. "On veut tel cadrage. Où met-on le vaisseau ?" Je faisais voler le vaisseau au bout du manche. Le caméraman faisait des essais. Je retirais le vaisseau, le caméraman filmait et on enregistrait l'information du panoramique, des mouvements horizontaux et verticaux de la caméra. J'apportais toutes ces informations à Image G et nous programmions le système de contrôle qui dirigeait alors la caméra exactement de la même façon. Nous placions ensuite la miniature du runabout devant la caméra et faisions une prise supplémentaire. La caméra se déplaçait comme sur le plateau d'origine, mais cette fois, avec le vaisseau volant pendant toute la scène. C'est très sophistiqué pour la télé de l'époque.
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 
Image G était alors à l'avant-garde de cette technologie. cet épisode les avait enthousiasmés. Après cela, on a fait tout un tas de plans qui associaient l'action en arrière-plan et le vaisseau. Normalement, quand on fait ce genre de choses, encore aujourd'hui, on filmerait l'image d'arrière-plan. Il y a un support pour la caméra pour que l'objectif soit centré sur l'information du panoramique. Si on fait ça, il n'y a pas de variation quand on filme la miniature. C'est plus facile de filmer l'autre côté. On a gardé les variations pour donner de la profondeur au panoramique. On a enregistré et utilisé l'information pour filmer le vaisseau. Le vaisseau se déplace sur l'arrière-plan comme si on avait un objectif normal ou si on bougeait la tête comme ça. C'est un petit détail, mais qui apporte beaucoup à l'image. C'était vraiment passionnant. On n'avait jamais rien fait d'aussi sophistiqué.

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 6