Section 31 : Fichiers cachés

Fichier caché 01

 
 
C'était difficile. J'ai fait le meilleur choix possible. Steve Oster, le producteur, a eu le tact de me demander, si pour mon dernier jour, je voulais mourir d'abord ou bien être attaquée avant. Mais dans la scène où je meurs, je suis avec Michael Dorn et Avery. Passer du temps avec eux aurait été mieux pour la scène finale, au lieu de la scène avec Marc Alaimo, que je connaissais peu. ce n'était pas un véritable au revoir. C'était un au revoir décevant avec quelqu'un que je connaissais peu et avec qui je n'avais pas beaucoup joué. Je sentais que je... Je me suis dit que j'aurais des idées noires si je mourais et qu'il faisait nuit. Alors nous avons tourné ma scène de mort de bon matin. C'était difficile parce que j'avais les larmes aux yeux. Chaque fois que Worf émettait ce son guttural, c'était les grandes eaux. Je ne crois pas qu'il ait fait ce bruit pour ça. C'était trop dur. C'était très difficile.

 


Fichier caché 02




C'est comme ça quand j'adopte ma mentalité Kira. Je voyais qu'il fallait qu'elle tire un trait sur son racisme envers les Cardassiens et qu'elle travaille avec eux. Dans certaines scènes, elle en vient même à aimer des Cardassiens. Elle a tissé des amitiés solides avec eux. Mais je n'arrivais pas à pardonner Gul Dukat. ce personnage était... Cet homme était l'un des pires hommes qui aient existé.
 

 


Ni Kira ni moi ne pouvions lui pardonner, ni avoir une relation romantique, ni quoi que ce soit d'autre. J'ai été ferme et j'ai refusé. Marc Alaimo, qui jouait le rôle de Gul Dukat, voulait qu'il y ait quelque chose de romantique. Cette femme ne pouvait pas pardonner ses actes. Ils voulaient nous faire avoir une aventure. Ira et moi étions de part et d'autre d'une table et on hurlait. Il a écouté mes arguments, mais une semaine plus tard, il a dit : "Nous avons le scénario. Vous n'avez pas d'aventure. Mais votre mère en a eu une !" Ma mère était donc sa maîtresse bajorane, ce qui était intéressant et me mettait dans une position encore plus délicate. J'aimais beaucoup travailler aux côtés de Marc. C'est un acteur talentueux. De ce point de vue-là, j'ai passé de bons moments. Il se débrouillait vraiment bien.
 

 


Fichier caché 03

 
 
J'ai chanté "Fever". J'ai toujours aimé cette chanson de Peggy Lee. Je l'ai suggérée. Ils ont accepté... Et c'était très amusant. Vraiment très amusant. Star Trek vous laisse essayer ce que vous savez faire. J'ai pensé pour la première fois que je reviendrais peut-être à la comédie musicale. La graine était semée. "Oui. Tu peux faire ça aussi." Je disais toujours à Ira Steven Behr que je voulais un ballet. Je ne voulais pas chanter. Je voulais faire un ballet.

 


Fichier caché 04

 
 
Dans la 6e saison, nous avons pris la décision d'avoir une histoire répartie sur plusieurs épisodes au début de la saison sur la guerre avec le Dominion. Il a été question du nombre d'épisodes qu'il y aurait. Y en aurait-il trois? Y en aurait-il quatre? Y en aurait-il cinq? Six ? Puis on s'est demandé jusqu'où on pouvait aller avant qu'on ne dise : "Ça suffit. Il faut arrêter." Ils étaient loin de se douter que la 7e saison se terminerait par une histoire répartie sur dix épisodes. Vous lâchez un peu de mou et on prend tout. C'était très excitant. Les scénaristes étaient pleins d'entrain. Tout le monde voulait se lancer. Ça n'a pas été facile. C'était bien. Nous l'avons fait au début de la saison, ce qui était judicieux. Tout le monde était bien réveillé, bien concentré. Nous avons réussi à le faire. Nous voulions faire différents types d'épisodes. Des épisodes de combat ou des épisodes intimes sur la station. Nous voulions couvrir toutes les possibilités. Nous avions peur d'aller trop loin et de donner l'impression que le reste était venu après coup. Tout ce qui allait suivre allait paraître moins ambitieux. Nous devions éviter ça. L'épisode qui a suivi était celui du mariage. C'était important. Il fallait dire : "Attendez. ce n'est pas fini."

 


Fichier caché 05

Mon panthéon de la musique compte six personnes et Iggy vient en tête. J'ai assisté à un grand nombre de concerts d'Iggy Pop. Pour moi, il est l'âme du rock'n'roll. Il devait jouer le rôle d'un extraterrestre et je devais déjeuner avec lui. C'était fantastique. Il venait d'être victime d'un accident grave. Il avait sauté de la scène, comme il se doit. La foule dans la fosse s'est ouverte comme la mer Rouge. Il est tombé sur l'épaule et s'est fait très mal. Il avait mal pendant le tournage de l'épisode, mais c'était un vrai pro, il s'est donné à fond. J'ai eu du mal à ne pas passer tout mon temps sur la scène. D'habitude, je n'y passe que peu de temps parce que je dois écrire et faire le nécessaire pour boucler l'épisode. J'avais toujours envie d'aller le voir aux côtés de tous ces gens avec leurs têtes de Ferengis. Ma femme est venue le rencontrer. Elle a parlé à Armin, à Max et à Jeff Combs. Puis elle s'est présentée à Iggy : "Je suis la femme d'Ira." Il a dit : "Je me suis dit que vous étiez quelqu'un car vous étiez dans les petits papiers des grosses têtes." C'était vraiment cool.
 

 

 
 

 


Fichier caché 06

 
 
Il serait fourbe de ma part de dire qu'en sept ans, il n'y a pas eu d'accrochages. Au départ, on n'est qu'un instrument. Les mots sont sur la page et on joue la musique. Mais au bout d'un certain temps, le compositeur commence à composer la musique pour l'instrument. Dans un épisode, j'ai dit : "Harrumpf'. Ils ont commencé à écrire "harrumpf' une ligne sur deux. Un jour, je me suis tourné vers Ira. "Si je vois 'harrumpf encore une fois... Je saurai quand le faire, inutile de l'écrire." Ira était formidable pour ça.

 


Fichier caché 07

 
 
Le baiser. C'est drôle. On travaille avec quelqu'un comme Nana et on devient amis. On travaille ensemble longtemps, puis on doit faire une scène de baiser. On s'apprêtait à la faire et on était très nerveux. Il est plus facile de tourner une scène d'amour avec un étranger ou avec un acteur qui arrive. On se serre la main et on commence. Il n'y a rien, car il y a toutes les lumières et l'équipe de tournage tout autour. On met le bras comme ça... ce qui n'est pas très sensuel. Avec Nana, c'était un peu comme de l'inceste, car on était amis. ce n'était pas une relation amoureuse, alors ça faisait bizarre. Nous nous préparions à le faire. Nous répétions, puis nous disions : "Et ensuite on s'embrasse." Je me disais qu'on y arriverait. Et on l'a fait. On s'est embrassés à la première prise. On a continué jusqu'à ce qu'il dise : "Coupez !" J'ai regardé Nana et elle avait une grosse trace orange sur le visage laissée par le maquillage d'Odo. J'avais le nez écrasé. Du coup, on en avait fait un peu trop.

 


Fichier caché 08

 
 
cet épisode était difficile. Ils sont tous les deux dans la jungle et Dax risque de mourir. Que doit faire Worf ? Comment Worf doit-il faire pour surmonter ses principes klingons et apprendre à faire face à la mort imminente de sa femme? J'étais fier d'eux. Ils ont interprété leur rôle de façon remarquable. Terry était incroyable et très émouvante. Il s'agit d'un homme et de sa femme, de deux amants qui sont dans une situation de vie ou de mort avec une difficulté en plus, Worf étant un Klingon. cela ne pouvait pas être plus dramatique. Randy Mcllvain, l'architecte décorateur, a conçu ce décor de jungle. On avait l'impression qu'ils étaient piégés au milieu de nulle part sans aucune ressource pour la sauver. Worf doit prendre sur son "humanité" pour faire face à la situation. C'est l'un de mes épisodes préférés pour le côté émotionnel.

 


Fichier caché 09

 
 
Je n'arrivais pas à croire tout ce que le personnage devait endurer. Il devait justifier ses moindres actes. J'étais avec Avery dans "La Danse de la folie". L'histoire était excellente. Nous étions abandonnés quelque part, sur un petit rocher. Il n'y avait que lui et moi et j'avais le dessus. C'était super. "La Danse de la folie" est l'un de mes épisodes préférés.

 


Fichier caché 10

 
 
ce n'est qu'avec "Qui va pleurer Morn ?" que nous avons inventé une histoire pour Morn. Jusqu'alors, ce n'était qu'un type que l'on voyait tout le temps dans le bar. Les gens que je rencontrais aux conventions disaient qu'ils aimaient bien ce personnage sans trop savoir pourquoi. "Quand on le voit, on crie son nom: 'Hé ! C'est Morn !'" J'ai toujours aimé rencontrer des gens qui apprécient mon personnage. Je ne sais pas si c'est moi, si c'est le maquillage ou les deux, OU encore le fait que ce soit Star Trek. Je suis allé à une convention le week-end dernier. ce qui m'a fait vraiment plaisir, c'est qu'un fan soit venu du Japon. Il a dit qu'il avait fait tout ce chemin pour me voir. Je n'en revenais pas.

 

 
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Deep Space 9 Saison 6