L'Amiral Forrest sur la passerelle

Enterprise
saison 1
Bonus

L'amiral Forrest sur la passerelle

 

vaughnarmstrong
Je suis accro aux nanas de Star Trek
Elles me laissent pas un poil de sec
Elles sont sur toutes mes télés, mec
Je suis accro aux nanas de Star Trek
Numéro sept, tu es ma reine
J'aime tant sentir ton haleine
On pourrait être ensemble, nous deux
Viens, numéro sept, mets-moi le feu
Et cette nana de Vulcain
N'a pas l'air très amicale
Mais une fois que tu l'as en main
Elle n'a pas d'égale
Au sauna, avec ses jolies mains,
Elle me masserait, quel régal
Je suis accro aux nanas de Star Trek
Je suis accro aux nanas...

On va arrêter là, mais vous avez l'essentiel.
 

 

s1b71 En fait, je suis venu auditionner pour le rôle de l'ambassadeur Soval. Pour la plupart des personnages que j'ai joués, j'ai auditionné. Souvent parce que les réalisateurs ne savaient pas qui j'étais. Mais, ce n'est plus le cas. Depuis qu'Enterprise a démarré, et quelques rôles dans Voyager. Pour les quatre derniers rôles, je n'ai pas auditionné, mais comme c'est une nouvelle série, ils ont voulu voir tout le monde. Je suis arrivé pour auditionner, et Rick Berman me dit : "Oh, Vaughn, Vaughn. Ravi de vous revoir, Vaughn. "Vous avez fait combien de rôles pour nous ? Quatre, cinq ?" En fait, j'en avais fait huit, et c'était déjà un record. Je le leur ai dit, et ils ont été extrêmement étonnés. Ce qui m'a flatté, car j'ai eu l'impression que ces grands manitous qui me connaissaient quand même plutôt bien, ne savaient pas que j'avais joué tous ces rôles. Ils pensaient que c'était quelqu'un d'autre. Et j'ai trouvé ça très flatteur. On a parlé de ça un moment, et du plaisir que c'était d'avoir toute cette presse grâce à ce record. Je suis donc parti après avoir auditionné pour le rôle de Soval. Je suis rentré chez moi, et on m'a donné le rôle de l'amiral Forrest.
 

 

s1b72 Dans "Mission de sauvetage", je jouais le capitaine Klingon dont ils trouvent un message quand ils envahissent son vaisseau, de son point de vue à lui. Ils trouvent un message du capitaine, qui est, comme le reste des hommes du vaisseau, très malade. Il n'est pas encore ivre mort, mais il boit une espèce de breuvage qu'ils ont chapardé quelque part, et il explique pourquoi ils ont échoué sur cette horrible et misérable planète. Et ce qui était intéressant, dans ce personnage, c'est que j'ai dû apprendre plein de mots Klingon.
 

 

s1b73 Il y a plein de gens dans le monde qui savent exactement ce que ce Klingon dit, et il fallait que ce soit mot pour mot. Mémoriser des paragraphes entiers de ce charabia a été l'exercice de mémorisation le plus difficile que j'aie jamais fait. J'ai dû apprendre ces sons et y associer des images, de façon à me rappeler ce qu'était le son suivant, vous voyez ce que je veux dire. Ca n'avait pas de sens. Ensuite, il fallait que je relie ces sons à un signifiant, pour que je puisse avoir l'air d'être en train de dire quelque chose. C'était un processus étrange. Je n'ai eu que 2 ou 3 jours pour le faire parce qu'apparemment, un autre acteur avait, soit été choisi pour le rôle, soit il l'avait tourné, je l'ignore, mais, pour une raison quelconque, ne pouvait pas le terminer. Ils m'ont donc appelé et m'ont dit : "Vaughn, pouvez-vous faire ça... "...demain ?" J'ai dit : "Pas de problème ! Je serai là." Ils m'ont envoyé le script et j'ai passé la journée à mémoriser mes répliques. J'en mémorise la plupart, soit en faisant un jogging ou en cognant sur un sac de sable ou quelque chose pour rester en forme.
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Enterprise Saison 1