Les Xindis : Le début d'une saga

Enterprise
saison 3
Bonus

Les Xindis : Le début d'une saga

 

Nous avons décidé à la fin de la saison Il, de prendre les personnages d'Enterprise et de les pimenter un peu. Nous voulions nous détacher des "bleus" indécis qui font leurs premiers pas dans l'espace pour les rendre plus décidés et se rapprocher de l'archétype du héros.
Nous avons étudié les longs métrages pour voir lesquels avaient remporté le plus de succès en terme de fréquentation. Les deux films qui semblaient se dégager étaient Star Trek IV, avec les baleines, et Premier contact, avec les Borg. Le point commun de ces deux films est que, dans les deux cas, la Terre est en grand danger.
Nous avons beaucoup réfléchi pour trouver une idée qui soit fidèle au concept et n'aille pas à l'encontre des principes fondamentaux d'Enterprise et de Star Trek. Vous ne voulions pas compromettre la série. L'audience d'une série peut plonger pour de multiples raisons qui ne sont pas nécessairement liées au contenu de ce qu'on produit. Après tout, c'était la 23e ou la 24e saison, si on compte Next Generation, Deep Space 9 et Voyager.
Nous n'étions pas sûrs qu'elle durerait la saison. Elle ne couvrirait peut-être qu'une demi-saison, mais si nous avions assez d'idées nous pourrions tenir la saison entière.
Le studio voulait que la saison III soit différente. On nous poussait, Rick et moi, à renouveler la série. Mais "renouveler" est un terme très vague. Cela pouvait signifier changer les personnages. Ça avait déjà été fait dans Star Trek. Avec Seven of Nine et Worf, par exemple.
Tout à commencé par l'idée de mettre la Terre en danger et de montrer une attaque d'extraterrestres voulant détruire la planète. L'Enterprise, en tant qu'unique vaisseau de distorsion 5, doit les trouver et les arrêter avant qu'il ne soit trop tard. De grands enjeux. C'est comme ça que tout a commencé.
Nous avons voulu faire une chose inédite. Raconter une histoire en 24 épisodes.
En ce qui concerne l'identité des Xindis, nous l'avons trouvée après la pause. Nous nous sommes dit: "II faut planifier la saison entière." Nous les avons bien alléchés avec la destruction de la Terre. Des millions de gens sont morts. C'est choquant. Star Trek n'avait jamais montré ça auparavant. Nous avons commencé à discuter et dans le premier mois qui a suivi la rentrée, nous avions presque tous les éléments de l'intrigue complète. Ce qui, à mon sens, indiquait que l'idée était bonne. Car notre créativité était stimulée à nouveau. L'idée des cinq espèces de Xindis "A la recherche des Xindis" est intéressante car c'est un concept parfaitement adapté à la science-fiction. Chaque espèce apperaît à un moment. Ils ont des luttes intestines. Ils sont trahis, et se trahissent, comme dans une pièce de Shakespeare. Des tas de rebondissements se produisent. Finalement, ils se lient d'amitié avec les humains, bien sûr. Dommage, on n'a pas pu le faire avec les poissons. Mais ça aurait été trop cher.
 





Personne ne peut savoir un tant soit peu comment il réagirait dans ces circonstances. Personne ne savait comment il réagirait ou ce qui arriverait après un drame comme le 11 septembre car on ne pouvait même pas imaginer que ça se produirait.
 

 



On n'a aucune certitude dans ces cas-là. Tolkien dit que Le Seigneur des anneaux n'a aucun lien avec la Seconde Guerre mondiale. Mais il est parfois très dur en lisant ces livres, de le croire. J'ai eu un peu la même réaction avec l'histoire des Xindis. Bien sûr, les scénaristes ne se sont pas dit: "Tiens, essayons de trouver une métaphore pour évoquer le 11 septembre." Mais je pense qu'inconsciemment, cette histoire a été fortement influencée par les événements actuels.
 

 



J'avais proposé dès le début une histoire de pirates. Et la façon dont on... Le vaisseau entrait dans une zone de l'espace plus dangereuse que celles que nous avions traversées. Il me semblait naturel qu'il y ait des pirates. Ce fut la genèse de ce qui est devenu le second épisode de la série : Brannon l'a récrit pour créer cette scène très forte qui a fini par influencer le reste de la saison, où Archer en arrive au point de devoir torturer un extraterrestre pour obtenir des informations. C'était quelque chose qu'on ne l'avait jamais vu faire. C'était vraiment un tournant pour son personnage.
 

 

L'an passé, nous voulions aller plus loin, et on se demandait comment le faire. Le capitaine recherche des informations, par le passé, il l'a fait de façon intelligente. Mais là, le temps presse, et ce, pendant toute la saison. Et, il doit prendre des raccourcis. Et mettre de côté certaines de ses convictions, appelez ça comme vous voulez, et se dire qu'il le fait pour une cause juste. Pour sa planète. S'il sacrifie ces principes, ou d'autres êtres vivants, il Y réfléchira plus tard. Dans ce cas précis, l'homme n'est pas mort. Archer l'aurait-il torturé, l'aurait-il tué dans ce sas? Nous n'en savons rien. Je n'en sais rien. Est-ce un moment effrayant, bouleversant, pour les fans? On en a beaucoup parlé après coup. Et aussi lors de l'écriture. Cette scène est-elle bienvenue? Il faut soupeser les conséquences. Le grand changement de la saison III se produit dans l'épisode deux, il me semble. Et ensuite, dans l'épisode 18 ou 19, je suis confronté à la situation inverse, je dois devenir un pirate car je ne peux pas me rendre à un rendez-vous, le moteur de distorsion de mon vaisseau étant endommagé. Je dois prendre des pièces d'un autre vaisseau. Je le leur ai demandé gentiment. J'ai essayé l'échange, le commerce. Et finalement, je dois transgresser les règles. Je fais de mon mieux pour leur laisser suffisamment de provisions pour qu'ils rentrent chez eux tant bien que mal. Nous n'avons tué personne, seulement pris ce que nous voulions. C'était donc marrant qu'on soit attaqués, de voir notre réaction, puis, quelques semaines plus tard, ou quelques mois, de devoir devenir les pirates.
 

 



L'un des épisodes dont je suis très fière est "Le devoir du capitaine". Je pense qu'il me tient à coeur car il parle de choix moraux. Il traite du fait de ne pas être parfait et de l'accepter. Ce sont des questions qui m'intéressent, en science-fiction, comme dans d'autres genres. Il y a deux histoires, une principale et une secondaire. La principale est celle du capitaine Archer qui doit choisir de laisser en panne des extraterrestres afin de réparer son vaisseau pour arriver à un rendez-vous crucial qui lui permettra de vaincre les Xindis. Quant à T'Pol, elle réalise qu'elle est accro à ses émotions du fait du trellium auquel elle a été exposée et contre lequel elle lutte.
 

 






Je crois qu'à cause de Spock... La T'Pol de Jolene, bien qu'elle ne soit pas humaine du fait de son addiction au trellium dans la troisième saison, expérimente les émotions, est plus vulnérable, plus fragile, ce qui permet au public de mieux s'identifier à elle.
 

 



L'inspiration de la réaction de T'Pol vient d'un épisode que nous avions écrit, Mike et moi, pour la première saison, intitulé "Fusion", qui montrait l'intérêt de T'Pol pour les émotions. Ce goût lui venait en grande partie des deux années qu'elle avait passées sur Terre. Et elle n'est pas vraiment une Vulcaine type. On a beaucoup débattu de l'existence de Vulcains types durant cette période, et on s'était demandé, avec Brannon et Rick, si nous n'avions pas poussé trop loin l'aspect émotionnel. Ainsi, c'était l'occasion de dire que T'Pol s'intéressait aux émotions, qu'elle avait été exposée au trellium, qui lui avait presque fait perdre le contrôle. Et si elle pouvait s'en servir? Et si elle voulait vraiment expérimenter ces émotions? Sans doute pour pouvoir approcher Trip, ce qui est difficile. Nous voulions aussi depuis longtemps, avec Brannon et le reste de l'équipe, faire un épisode dans lequel nous aurions vraiment des problèmes incroyables. Mais comment faire ? Et moi qui aime les métaphores, je voulais traiter ce sujet au niveau vulcain et humain. Au niveau des individus et du vaisseau. C'est ce qui a donné "Le devoir du capitaine".
 

 






C'était la mission xindie, une mission militaire. Nous devons sauver la Terre, par tous les moyens. Les personnages sont très motivés. Je me suis dit que ce serait sympa qu'Archer réfléchisse. De mon point de vue, il repense aux deux saisons précédentes, où il disait: "Quand ceci sera fini, nous reviendrons à notre mission originelle", qui consiste en une exploration amicale de mondes inconnus. J'y pensais depuis quelque temps, et j'ai pu l'exploiter dans "Intrigues".
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Enterprise Saison 3