La magie de effets visuels

Enterprise
saison 4
Bonus

La magie de effets visuels

 




L'épisode où on a l'échange de tirs avec des avions Stuka allemands au-dessus de New York. On a dû recréer le Manhattan de l'époque, ce qui a été fait superbement par les gens d'Eden FX On a fait très attention d'éviter les bâtiments anachroniques. On s'est penchés sur la lumière et on a essayé de mettre en scène les avions, pour donner une belle impression des bâtiments connus tels que le Chrys/er, l'Empire State Building.
 

 

 
 
 

 



On a commencé par acheter une tonne de livres... avec des photos aériennes. On a cherché des photos sur Internet. On a ramassé des éléments d'architecture qu'on aimait Il a fallu déterminer la date de construction des bâtiments. Par exemple, on ne pouvait pas avoir le bâtiment de la Pan Am. Réunir toutes ces informations et voir les plans qu'on devait faire, ça nous a pns deux à trois semaines pour assembler le tout en une forme animée, avant d'ajouter la lumière finale. Et l'animer enfin.
 

 

 
 
 
On commence par bloquer notre animation avec une basse résolution de New York. Des bâtiments et autres pour représenter les grands bâtiments. On fait approuver l'animation. Une fois que c'est fait, on remplit l'environnement, en commençant par le fond. On a donc le ciel et l'arrière-plan, plus les bâtiments au premier plan. Ensuite, on ajoute les vaisseaux et les avions. Et enfin, on ajoute le feu des armes.

 



L'autre défi était de créer des images d'époque de la Seconde Guerre mondiale. On a pris de vraies images d'actualités avec Adolf Hitler. Puis on l'a isolé de ces images. Ensuite on a pris des arrière-plans d'images d'archives du New York de l'époque, ou d'un peu après, puis, avec Photoshop, j'ai effacé la foule et les bâtiments construits après 1942. Et j'ai rajouté des bâtiments ordinaires de l'époque. Puis on a filmé des doublures de Hitler et de son entourage sur un fond vert et, avec l'ordinateur, on l'a intégré aux scènes pour créer l'illusion que Hitler et ses acolytes se penchaient à un balcon surplombant New York.
 

 

 
 
 

 

 
 
 
L'autre truc qu'on a fait pour les actualités était qu'il a fallu mettre en scène un défilé dans Times Square. Là encore, on a pris des images d'archives, on a effacé la foule, et avec l'ordinateur, on l'a remplacée par des troupes nazies qui défilaient. On a pris un autre plan de Hitler observant la Tour Eiffel et on a remplacé la Tour Eiffel par la Statue de la Liberté. Des images prises d'un bateau, comme si Hitler était sur un bateau se baladant dans le port de New York.

 

 
 
 

 


Au début de la saison 3, je savais déjà qu'il allait y avoir cette race, les Xindis, qui allait être plusieurs sortes d'extraterrestres. On savait que les Insectoïdes et les Aquatiques al/aient être en numérique, donc ça a commencé avec des modèles que Dan Curry nous a passés. Il y avait un dessin du personnage et des retouches pour les gros plans des têtes. J'avais une bonne idée de leur aspect avant qu'on commence à les faire. Pendant plusieurs semaines, on a travaillé sur la géométrie, en construisant ce polygone de base, une structure polygonale, en basse résolution. Pour déterminer les proportions et leur aspect. Puis on a fait un squelette élaboré qui nous permettait de les animer comme un personnage, comme une marionnette sur l'écran.
 

 

 
 
 

 

Le Seigneur des anneaux était sorti. Et Gollum était quelque chose qui avait captivé notre imagination. Andy Serkis avait donner vie à cette créature et je pense qu'en la regardant, on s'est tous dit: "C'est ça." On sait très bien que les animateurs ne sont pas des acteurs. Et Andy a mis au point cette créature Gollum dont la performance était si stupéfiante. Je me suis lancé là-dedans avec la même idée. Je veux qu'un acteur joue les Insectoïdes. Dan est arrivé avec du scotch qu'il a mis sur les acteurs. On leur a fait des costumes noirs. Et on a mis le quadrillage pour pouvoir les suivre. Et pour ce premier épisode uniquement, j'ai utilisé le contrôle de mouvements. On ne savait pas vraiment ce qu'on faisait avec ces types. On voulait filmer avec eux en costume. Et ensuite les remplacer. Il s'est avéré que les animateurs étaient si bons pour recouvrir ces types et les effacer, qu'on n'a plus réutilisé le contrôle de mouvements après. Mais chaque fois, c'était ces acteurs qu'on pouvait prendre et les modifier un peu. Mais quand on regarde ces deux acteurs... Je vois les acteurs. Mais je pense qu'on voit que ce sont des personnages différents.
 

 

 
 
 
Dans la saison 2, on avait un scénario, "Le vaisseau du futur", dans lequel on s'opposait aux Tholiens. Je pense qu'à ce moment, Brannon était un peu réticent à l'idée qu'on fasse un Tholien. Pour finir, on n'a eu que les vaisseaux. J'ai essayé de les faire translucides. J'y suis presque arrivé. On le voit un peu. Pas autant que je le voulais, mais on a donné cette illusion. On s'est dit que c'était fini, s'ils ne nous laissaient pas faire les Tholiens cette fois-ci, on n'aurait plus l'occasion. Puis ce scénario est arrivé, c'était bon. On pouvait les voir. On pouvait jouer avec. Donc, quand on y repense... La série de 1962, celle d'origine, on la regarde plusieurs fois. Ces types! Je sais pas quoi, mais il faut faire quelque chose.

 

 
 

 




J'aime m'en tenir à la Bible. Ça devrait ressembler à la série d'origine le plus possible, mais on devrait essayer de faire ce qu'ils auraient dû faire, s'ils avaient eu la technologie adéquate. On regarde les Tholiens, de tout ce qu'on voit dans la série, et c'est vraiment... Pour moi, ça ressemble à un type avec un casque. Ces yeux blancs sur ce fond bleu et ces types rouges avec un casque. Je voulais quelque chose de translucide.
 

 

 
 
 
Voici le costume de Dan Curry. Pour leurs guerres. Ça permet au type de la 3-D de les suivre. On a plein de petites croix, donc on va... Quand on crée notre personnage numérique, on peut suivre tous les éléments sur David. Jusqu'aux petites boules vertes sur lui. Il le fait bien, ensuite on peut animer une créature et on reproduit ses mouvements, et on les modifie.

 



Chaque épisode est un défi. Et ce qu'on a fait avec les créatures est remarquable. Ce qu'on a fait avec le numérique. Depuis le début de The Next Generation, et notre entité Crystalline. L'une des choses les plus dures à faire. On a tous regardé ce truc. Pourquoi n'a-t-on pas repeint un buisson? Ça aurait été bien plus simple. Jusqu'à aujourd'hui, où on fait vraiment... Je vous parle de faire jouer un personnage numenque. C'est stupéfiant. Tout simplement stupéfiant.
 

 

Dans cet épisode, on a dû amarrer le Columbia. Il était prêt pour le lancement. Et bien qu'on ait vu le Columbia en partie, dans d'autres épisodes, en cale, sur la Terre, j'ai décidé de... Pour celui-ci, je voulais faire ... Je voulais rajouter des lumières, et utiliser plus de textures que j'ai pu le faire avec l'Enterprise dans le pilote. Pour celui-ci, j'ai pensé: "Quatre ans se sont écoulés." On ne m'a rien demandé. Mais je savais que je pouvais mieux faire. Et au lieu d'avoir de fausses lumières, une lumière par point lumineux. Il y a des centaines de petites lumières. J'ai mis des réflecteurs. J'ai modifié la texture du Columbia. Le Columbia est en fait l'Enterprise avec une nouvelle texture, un nouveau nom, l'Enterprise était gris foncé. Le Columbia est gris clair. J'ai modifié tout ça. J'ai ajouté des réflexions et tenté d'obtenir une impression plus métallique, surtout dans la baie. J'ai voulu qu'il semble le plus vrai possible. Une fois encore, en raison des délais, Je n'ai pas pu tout faire. Mais j'en ai fait bien plus que pour le premier.
 

 

 
 

 

 
 

 



Pour obtenir l'effet de la Terre qui est pulvérisée par la sonde xindie, il a fallu réunir un groupe. En général, je m'associe avec les artistes du numérique. Je leur dis ce qu'on cherche à faire. Dans ce cas, j'ai regardé des cartes de la Terre. J'ai téléchargé des cartes de la zone, fait mes dessins, j'ai reçu l'avis des producteurs pendant des réunions de production. Et puis, on a commencé à parler de ce qu'on voulait vraiment. Ensuite, j'aime voir une séquence. Je veux assembler les plans et voir comment tout fonctionne. Des intérimaires créent de fausses cartes. Tout ce qui est nécessaire pour voir l'action. Dans ce cas-là, cette chose vole, elle lance son rayon destructeur et bienvenue dans Enterprise.
 

 

 
 
 

 




La super arme était très drôle et l'inspiration est venue en partie des Chinois: ils sculptent ces magnifiques boules d'ivoire, couche après couche, qui peuvent tourner les unes dans les autres. On a décidé de donner à l'arme suprême une structure cinétique. Elle était toujours en mouvement et donnait toujours l'impression d'une menace immédiate. Et John Eaves a fait les dessins finaux que les gars d'Eden ont utilisés comme base pour créer les modèles numériques.
 

 

 
 

 




J'en ai créé un quart. Je dis bien un quart, pas une moitié. Mais vraiment un quart. Et je l'ai multiplié. Ça ne se voit pas quand c'est assemblé. On gagne du temps. J'essaie toujours de trouver... Les délais sont si serrés, j'essaie toujours de trouver une nouvelle méthode de création. Pour que ça rende bien le plus vite possible. Pour nous, le temps est capital.
 

 

 
 
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Enterprise Saison 4