Les Aliens de Westmorecréer dr Phlox et les autres

Enterprise
saison 4
Bonus

Les Aliens de Westmore
créer dr Phlox et les autres

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 

 

 
 

 

Dans Enterprise, Rick et Brannon voulaient aller là où nous n'étions jamais allés. Ça a donc été: "Creuse-toi la cervelle, "fais des dessins et trouve des trucs." Ça a commencé avec les personnages principaux. Jolene était un personnage évident. Elle aurait des oreilles pointues. On a essayé des sourcils humains sur elle... les deux premières saisons. Et petit à petit, on l'a vulcanisée un peu plus. À mesure qu'on avançait dans les saisons 3 et 4. Et plutôt que de lui donner une courbe naturelle, nous avons commencé à les faire comme ils sont. Elle est plus vulcaine, ce que je préfère. C'est pourquoi ça a évolué. Michael Dorn a évolué dans son maquillage. Jolene a évolué dans le sien. Les autres membres de l'équipe étaient plus ou moins normaux, beaux et sains, sauf Phlox. C'est le personnage qu'on a gardé pour la fin. On ne savait pas vraiment ce qu'on voulait, sauf qu'on ne voulait pas aller aussi loin que Neelix. Ni en faire moins qu'un Bajoran, l'effet porte sur le nez dans Deep Space 9. On voulait trouver un extraterrestre entre les deux. Donc nous avons décidé de faire un personnage avec un front. Et peut-être de faire tomber le maquillage un peu plus bas. En faisant des essais, on a trouvé ce front, les lobes d'oreilles et le menton. Pour les parties du menton, nous avons pensé à les faire descendre le long de la gorge. Les lobes d'oreilles ressortaient un peu plus du visage. Il Ya eu des variations.
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

Phlox comme vous le voyez aujourd'hui, j'ai un cahier rempli de 75 ou 80 variations que nous avons étudiées. Et vous vous dites: "Mon dieu." Et tout à coup: "J'aime cette image." "Fais-en cinq ou six dans ce style." Alors j'en fais cinq ou six de plus. "Oh, c'est intéressant." "Fais-en cinq ou six de celui-là." C'est presque devenu frustrant parce que nous allions dans des directions, du genre... tu vas là ettu vas là. Comme si on ne pouvait pas prendre de décision à ce moment-là. C'est pour ça que le cahier a grossi encore et encore. J'ai même eu d'autres dessinateurs, c'est intéressant. Tu leur expliques et ils te disent que si tu as besoin d'aide, vas-y, prends d'autres gens. C'est ce que j'ai fait. J'ai trouvé des gens qui ont apporté leur contribution. Et quand tout est terminé, on en revient à moi sur le dessin n°30. Après tout ça, vous vous mettez à rebrousser chemin. "C'était une bonne idée. C'est intéressant." Voilà comment le personnage de Phlox a évolué. Et quand nous avons eu les formes, il a fallu que je trouve les couleurs, j'ai fait des pages et des pages de bandes, de points, de zigzags en bleu, rouge et vert. Puis on l'a fait en 3D, on a fait un vacuform du visage de Phlox avec le maquillage et on a aérographié des motifs colorés sur son visage. J'ai pu faire une demi-douzaine de vacuforms et j'ai dit: "Les voilà." "Qu'est-ce qui vous plaît ?" Parce que là on pouvait les voir en 3D sans avoir à perdre le temps de l'acteur pour le faire. Il est le résultat d'un long processus frustrant qui se termine en gros comme il était. Ou comme il est. Je dirais qu'il a été difficile à finaliser. Plus difficile que n'importe quel personnage que j'aie jamais fait depuis que je suis ici. C'est Phlox.
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Enterprise Saison 4