Star Trek 2009

J.J. Abrams - Metteur en scène

La vérité c'est que je souhaitais que Star Trek ait plus de ressources lorsqu'ils faisaient le tournage parce que l'on sentait bien qu'ils étaient clairement limités par le temps et les moyens financiers qu’ils possédaient.


Bryan Burk - Producteur exécutif

On savait que si on devait faire cela, nous devrions repousser tous les obstacles pour vraiment le faire comme un évènement et le faire de manière grandiose, un spectacle.


J.J. Abrams - Metteur en scène

Donc une des choses que nous envisagions d'apporter à cette version de Star Trek, est de l'imprégner d'un certain type d'énergie et de spectacle qui, pour des tas de raisons, surtout, je pense sincèrement, aux ressources, qu'ils n'avaient jamais été capable d'avoir avant.


Roger Guyett

Même si vous créez quelque chose pour Star Trek, vous ne faites pas d'effets visuels pour eux-mêmes. Si vous pouviez le rediriger vers une sorte de niveau de réalité, je pense que vous aurez plus de chance de succès.


Roberto Orci - Scénariste

Damon et moi sommes le genre de gars de Star Trek, et maintenant c'est actuellement Alex et J.J. qui disait :" Que pouvons nous apprendre de Star Trek ici ? ".

Alex Kurtzman - Producteur exécutif

Comme sacrilège il est même d'y apporter une relation à Trek, mais je pense que la clé est que le public d'aujourd'hui va déjà être en phase avec un film beaucoup plus rythmé et rapide. Et Trek, dans sa meilleure forme, sera toujours une guerre maquillée. C'est juste comme une guerre sous-marine.


J.J. Abrams - Metteur en scène


Je ne désirais pas imposer un ton de Star Wars à Star Trek. Mais il y a une certaine sorte de rythme que Star Wars, L'empire contre attaque et Le retour du Jedi ont que je pensais juste... Que c'était le rythme que j'adorais.

Alex Kurtzman - Producteur exécutif


J'ai toujours pensé de cela que Star Trek est une belle musique classique et que Star Wars est du Rock'n Roll. Et on sent que Star Trek a besoin un petit peu plus de Rock'n Roll pour se brancher à une audience actuelle.

Bryan Burk - Producteur exécutif

Et Paramount se sont avancé et ils ont dit : " Nous comprenons ce que vous voulez faire et nous sommes avec vous."


Alex Kurtzman - Producteur exécutif

Une autre chose qui était géniale est que J.J. a toujours reconnu qu'il allait exiger d'avoir son équipe autours de lui pour faire en sorte que sa vision soit la plus correcte possible.


J.J. Abrams et Dan Mindel


JJ : Mais il est assis en arrière à la fin, son père va descendre. Nous serons sur Spock, il va chercher, il va voir son père venir vers lui. Et quand nous sommes dessus, ils sont assis sur le banc. Nous adaptons cette direction pour les plan de dessus, de sorte qu'ils sont à une intersection. Donc, c'est comme si ils sont assis au milieu de l'intersection de la scène.
DM : C'est génial, ouais (dit-il en regardant ailleurs)
JJ : Est-ce pas bizarre? J'adore cette idée. C'est mon truc préféré. Je suis au milieu de Vulcain. Vulcain, j'ai dit.

J.J. Abrams - Metteur en scène


Ce qu'il y a, c'est que j'aime être collaboratif pendant le tournage, donc je demande souvent à quiconque veut bien l'entendre, "Qu'en penses-tu ?".

Tommy Gormley - Assistant metteur en scène


Je lui aie dit que ce n’était pas sain lorsqu'il demandait.
Je pensais qu'il n'était pas là. Je pense que c'est comme un programme de base. Et pour obtenir quelque chose de nouveau et le réinventé, c'est un défi incroyable, mais c'est un homme très courageux.

J.J. Abrams - Metteur en scène

Il est possible que tout... toute pièce pour effectuer une marche arrière. Si nous voulaons, par exemple, dire, de démarrer le film avec cette scène. Toute la notion est là. Donc, je cède la parole à Scott Chambliss.


Scott Chambliss - production designer


Qu'est-ce que J.J. à apporter à Star Trek ? J.J. Ce qui est énorme. Excitation et enthousiasme et énergie comme un fou.

Dan Mindel - directeur de la photographie


Nous avons le même goût quand il commence à faire de belles images et j'aime la façon relaxante dont il travaille.

Roger Guyett

C'est une personne très dynamique. Il est très intelligent et il apporte beaucoup de fantaisies dans le travail. Vous savez, il rapporte beaucoup de la même équipe.

J.J.Abrams

La clé de ce film, pour moi, depuis le tout début était, "Comment le faire si réel ?". Pas "Comment pouvons-nous ignorer ? Comment le changer ?". Mais, "Comment nous devons faire pour que ce spectacle soit réel ?".


Roger Guyett

Plus que tout, nous voulions transformer l'aventure de l'équipage en une sorte de réalité.

Tommy Gormley

Et une part de cela était, je voulais ne pas avoir tout en vert et des CG (Character generator). Mais notre mantra était toujours sur le film, s'il y avait un autre moyen de le faire dans la caméra, le faire vraiment, on le ferait.


Scott Chambliss

Il voulait obtenir autant de réalité de la caméra qu'il était possible. Il est de la vielle école.

Bryan Burk

Il y a comme un manque de tangibilité que l'on a besoin, comme si chaque chose était toutes fabriquées sur de l'écran vert, ce n'est pas présent.


Roger Guyett

Même si vous créez quelque chose pour Star Trek, vous ne faites pas d'effets visuels pour eux-mêmes. Si vous pouviez le rediriger vers une sorte de niveau de réalité, je pense que vous aurez plus de chance de succès.



Tommy Gormley

Quand j'ai lu le script, au début, votre première impression est, parce que c'est un film dans le future, science-fiction, qu'il sera entièrement sur la scène.

Dan Mindel

Très tôt quand nous mettions en pratique, j'ai réalisé, par le nombre d'heures, que nous passions notre temps dans le van, que nous n'étions pas allé assez sur la scène.


J.J. Abrams


Puis quand il tire, on obtient un visuel sur et derrière le flic.

Jeffrey Chernov


Le film allait être 80% de scène et 20% de terrain. C'était probablement 60% de scène et 40% de terrain. Et en faveur de J.J., ce qu'il désirait faire était l'ouverture du film, et lui donner une réelle immensité.

J.J. Abrams


Et nous savons que nous allons nous débarrasser des montagnes quand cela sera nécessaire et placer un grand vaisseau juste ici. C'est un peu fantastique.

Tommy Gormley


"Ceci est l'autre endroit potentiel pour la navette, est dans cette baie ici. Nous avons juste besoin de J.J. pour qu'il choisisse lequel il préfère."

Roger Guyett

L'idée était que, plutôt que de tout faire sur la scène, c'était comme, "Où pouvons nous nous placer lorsque les choses semblent pratiques et réelles ?


Jeffrey Chernov

Clairement, il y avait beaucoup d'effets spéciaux dans ce film quand vous êtes dans l'espace, mais il n'y a pas de raison pour ça, une fois que vous êtes à l'intérieur de quelque chose, vous ne pouvez utiliser les choses réelles.


Tommy Gormley

Je pense que c'est une chose géniale à faire pour le film, parce qu'il y a quelque chose d'indéfinissable sur le tournage sur le terrain réelle, que je suis convaincu de passer au travers d'une pièce terminé. C'est obtenir une réalité, qui, peu importe avec quelles merveilles c'est fait, c'est vraiment difficile à reproduire et à capturer.


Dan Mindel


La chose dont nous parlions le plus était de donner un énorme sentiment de grand écran dans le sens de John Ford. Et donc, nous l'avons fait dans le film et nous l'avons fait de manière anamorphique. (des lentilles anamorphiques : des lentilles sur une caméra spéciale pour créer une large image d'écran).
Il y avait juste beaucoup de pression ces jours ci pour prendre les vues en utilisant les caméras numériques. Nous sentions juste que la matière organique du film avec le format d'écran large nous permettrait un autre degré de réalisme.

Roger Guyett

J.J., comme moi, adore maintenant le format anamorphique parce qu'ils possèdent des imperfections et cela créé une sorte de gravelosité que l'on ne pourrait pas avoir avec juste une prise numérique.

Russel Earl

Dans un film anamorphique tel que celui-ci, vous obtenez beaucoup de distorsion et de déformation.

Tommy Gormley

Les lentilles anamorphique donne une lueur de halo lorsque la lumière y brille directement et nous aimons ces fusées.

Russel Earl

Dan et les gars de l'éclairage seraient hors du bord du cadre avec des lumières flashantes les repointants dans les lentilles.

Dan Mindel

Quoique certaines personnes essaient très difficilement de les sortir, nous avons très difficilement essayé de les laisser dedans.

Roger Guyett

Toutes ces choses font partie d'une sorte de vocabulaire de créer cela d'un point de vue plus réalistique.


Russel Earl

Et nous étions très attentifs d'essayer d'imiter cette même vision. Nous avons pris soin de revenir en arrière et de mettre tout ça de nouveau dans les CG (Character generator). Ceci est l'un des coups de maîtres, et nous essayons de trier la synoptique ce que les lentilles anamorphiques font. Donc, quand la lumière s'approche, vous voyez ces artéfacts bizarres, essentiellement, et la lumière raye le côté du navire. Comme ici, vous pouvez voir, dès que ça devient réellement brillant, une sorte de poussière illuminée ou de la saleté qui serait sur les lentilles, en référence aux lentilles schmutz. Et puis nos fusées de ligne bleue viennent à travers l'écran. Donc, ici un vaisseau propre. Pas de torchage, vous savez, plutôt sans vie. Donc toutes les lentilles fusées et les aberrations de lentilles que l'on ajoute... En visionnant le film, le téléspectateur moyen les regardera, il ne saurait pas nécessairement revenir sur ce genre de choses, mais si elles étaient absentes et qu'elles n'étaient pas incluses, elles manqueraient. Et ça donne la même vie que nous avions dans la photographie principale.


Roger Guyett

Vous savez, J.J. est un grand magicien, en fait. Il aime ce genre de trucs visuels.

Chris Pine

Et j'aime ça de J.J. est que il.. C'est ce genre de vielle mentalité hollywoodienne. Il y a de la magie dans les films. J.J. aime la magie de ces films.


Tommy Gormley

S'il y avait un autre moyen de le faire dans la caméra, le faire vraiment, on le ferait. Et nous avons fait cela d'une manière extensive. Même en revenant aux vielles technologies, comme l'utilisation de prises de vue de miniatures et de modèles, des choses qui ne sont pas utilisés avec grandeur pas plus.


Roger Guyett

Je pense à certains exemples. L'un serait des choses dingues quand Spock emprunte l'ascenseur. Nous avons commencé avec Spock sur la passerelle avec un écran vert derrière lui. Il marche dans l'ascenseur, vous prétendez qu'il voyage, les portes ouvertes et maintenant il est de retour sur la passerelle. Je veux dire, il était déjà sur la passerelle, nous avons juste photographié un autre fond et pour le début, nous mettons cela derrière lui, et il semble se déplacer d'un endroit, voyageant dans l'ascenseur vers la passerelle, mais en réalité il a commencé sur la passerelle, vous voyez ? Donc, c'est le genre de trucs visuels qu'il apprécie et c'est marrant, vraiment.


J.J. Abrams

Je voudrais faire une de ces prises de vue classique de Star Trek lorsque tout le monde fait une embardée d'un côté. Et, aussi, ça fera stupide, mais ça aura l'air vraiment bon, donc nous allons faire appel, "Trois, deux, un, boom". Maintenant sur "Boom", si chacun peut bouger dans cette direction. On y va ! Et lumière, lumière, lumière... et... Trois, deux, un, boom. Trois, deux, un, boom. Ca sera la plus grande chose dans l'histoire du cinéma.


Tommy Gormley


La caméra qui tremble sans cesse. Il y a une technique très spéciale pour le tremblement de la caméra. Ce que l'on doit ressentir devrait être que tout le monde tremble et bouge. C'est une invention de J.J.

J.J. Abrams


C'est parti. Je ne peux rien promettre. Fais-le ! Fais-le ! Fais-le !

Dan Mindel


J.J. a obtenu cette fréquence, je ne sais pas d'où ça vient, mais il est le seul gars qui peut réellement le faire.

Tommy Gormley


Je suis un amateur, je suis une ceinture blanche. J.J. est une ceinture noire à ça. Il est le... même si ça le fatigue de le faire. Je suis l'un des rares adeptes sur qui il pense avoir vaguement obtenu le bon rythme. C'est incroyablement épuisant. Je ne peux expliquer à quelqu'un comment c'est difficile.

Paul Kavanagh


C'est vraiment intéressant de le voir faire cela. Donc nous pensions que nous allions avoir en quelque sorte une réplication de cela dans certain moment, mais nous ne voulions pas un ordinateur pour le faire parce qu’il ne serait pas suffisamment organique. La façon dont J.J. le fait, il émet tant de coups et de bosses aléatoires en le faisant que ça rend vraiment cool. Donc, nous l'avons essayé dans la capture de mouvement en ayant un petit capteur de capture de mouvement sur un trépied et en le branchant à la caméra dans l'ordinateur et en tapant sur le bureau et il ferait osciller le capteur sur le trépied. Ca fonctionnait très bien.

Roger Guyett


J.J., évidemment, étant un fan de cinéma, savait que si vous aviez un ensemble plus petit, vous utiliseriez un enfant dans un costume qui va bien et soudainement l'ensemble ressemble à une fois et demie plus grande.

J.J. Abrams


Donc, voila l'idée, vous les gars vous êtes, comme, des gardiens dans une prison. Donc, si vous pouviez juste être réaliste, comme... Juste marcher très sérieusement et très droit, ok ? ok, et vous marchez de ce côté, ok ? C'est bon ? Ok, on y va !

Tommy Gormley


La scène de prison, dont je ne crois pas qu'elle apparaisse dans le film, mais ils avaient des enfants marchant dans .. pour être honnête, dans un très petit corridor. Mais en mettant des enfants là, cela rendait comme s’il s'agissait d'un grand corridor, vous voyez ?

J.J.Abrams


-Ok, vous les gars... tout va bien ? Êtes-vous prêt pour en faire une autre ?
-Ouais, est-ce que c'est la dernière ?
-Je pense peut être une ou deux encore. Est-ce que c'est bon pour vous ?
-ouais.
-non.
-je peux faire un ou deux.
-Un ou deux encore ? Ca devrait nous suffire.
-je peux faire 100.
-Tu vois, j'aime cette attitude. C'est impressionnant !
-Ok, on y va !

Roger Guyett

Aussi, vous savez, nous avons un enfant jouant Kirk sur Delta Vega lorsqu'il court dans la cave. Il y a seulement une prise qui je pense représente réellement l'enfant.


Tommy Gormley

Nous avons passé des semaines à accrocher des gars à l'envers en prenant des vues vers le ciel. Et après 15 secondes, les gens commençaient à s'évanouir et le sang se précipite vers leur tête, et c'est incroyablement complexe et difficile. Ca ne m'est jamais arrivé à moi d'essayer des trucs d'antan. Vous vous tenez sur un miroir et quand vous regardez en bas, la réflexion du ciel et ça fait comme si vous regardiez le ciel. J.J. a pensé à ça. Il travaille incroyablement bien.


Dan Mindel

Nous avons passé une soirée à prendre des gens tournant sur place devant l'objectif. Et déplaçant les lumières en opposition aux gens sur les câbles et prenant des vues contre les miroirs plutôt que sur écran vert et en arrivant avec une partie de la séquence complètement utilisable qui venait de l'improvisation sur les prises de vues.


Tommy Gormley

Nous nous étions pas assis et n'avions pas planifié l'utilisation d'un miroir ce jour là. J'étais très excité de voir cela, en fait. Ca marche. CA nous a fait gagner beaucoup de temps et d'effort. C'était une solution très élégante à un problème que nous avions.


Roger Guyett

Je pense que ce sont des solutions très significatives et des idées simples mais elles sont très drôles à mettre en œuvre.


J.J. Abrams

-Pour toutes raisons bizarres, veux tu faire cela encore ? C'était fantastique. Je pense qu'on est bon avec ça. Oui ?
-Oui ?
-Merveilleusement fait. Je veux dire, nous en avons fait 14, pour l'amour de Dieu. J'en ferais bien une 15ème si je pensais que j'en avais besoin. C'était super.


Leonard Nimoy

J.J. Abrams a quelque chose qui est tout à fait unique. Il y a des metteurs en scènes qui ont le talent pour de grande action et des valeurs de production et ainsi de suite, et il y a des metteurs en scènes qui ont un talent pour des moments très intimes entre êtres humains. Et beaucoup de metteurs en scènes n'ont pas les deux. Ils peuvent faire l'un ou l'autre très très bien. Et J.J. peut faire les deux, et c'est ce qui le rend très spécial.


Chris Pine - Kirk

Je suis un fan de J.J., de longue date. Donc je pense que sa jeunesse, son énergie et sa positivité et son sourire et sa joie de faire des films vient à travers de ce film à 100%.


Karl Urban - Docteur Mc Coy

J.J. est la force de vie derrière ce film. Il est comme un enfant dans une boutique de sucrerie. Il est comme, "Je ne peux pas croire qu'on le fait. C'est pas cool ?".


J.J.Abrams

-C'est si beau
-Ca balance
-Tu aimes ça, oui ?
-Qu'est-ce qu'il y a de mieux que ça ?
-Je peux le voir encore ? C'est fantastique. C'est excellent. C'est géant. Regarde ça. C'est si bon. Tout d'abord, tout la dessus est bon. Tout d'abord, regarde ça !
-ouais et ça balance, ouais, ok.
-oh mon dieu, c'est géant.


Zoe Saldana - Lieutenant Uhura

Il a tant de fantaisie à faire ce qu'il adore faire, et ça vous le transmet.


Zachary Quinto

Je ne peux imaginer une autre personne diriger ce film, honnêtement. Je ne peux imagine être si pris par l'excitation et l'enthousiaste pour ce que nous faisons sur le même niveau où je suis avec J.J.


Tommy Gormley

Et autant que ces films, cette taille est incroyablement pressurisée, mais il gère pour maintenir son humanité à tout moment. C'est un homme très gentil et très sage et généreux avec un grand cœur.


Jennifer Morrison - la mère de Kirk

-ouais, tu l'as deux fois, celui-ci
-C'est interminable, Interminable.
-Est-ce que c'est "Qu'est-ce qui se passe ?"
-L'infirmerie. C'était...
-Le second, "c'était quoi ?" Je dis "Que se passe t-il ?"
-Plutôt que "Qu'est-ce que c'est ?"
-ouais


Cet article est la retranscription d'un bonus du film DVD Star Trek 2009