Les meilleurs moments de Star Trek

TOS
saison 2
Bonus

Les meilleurs moments de Star Trek

 

Michael Dorn - Worf - 8 juillet 2002

Quand j'étais étudiant, mes amis et moi regardions les rediffusions. C'était bien. C'était une bonne série télévisée. Ça nous plaisait bien. C'est comme ça qu'on est devenus des grands fans de la série.
 

 

Ethan Phillips - Neelix - 25 novembre 2003

Quand j'étais à l'université, tous les soirs à 18h00 pendant deux ans on regardait Star Trek. La série me fascinait. On était vraiment passionnés. On s'identifiait complètement aux personnages. L'époque de Star Trek était une époque sacrée.
 

 

Tim Russ - Tuvok - 27 octobre 2003

Elle passait tout le temps. Il n'y avait que trois ou quatre chaînes. Il n'y avait pas grand chose d'autre. J'ai regardé la série et j'ai commencé à aimer le côté amical des personnages.
 

 

Michael Dorn

On essayait de deviner ce dont allaient parler les épisodes. Il fallait le deviner à partir de l'introduction. Un joour, un copain a tout deviné en 10 secondes. J'étais battu.
 

 

Ronals B. Moore - superviseur effets speciaux - 16 octobre 2003

J'étais dans la marine quand j'ai découvert la série. J'apportais ma télé jusque la passerelle pour regarder la série. Très impressionnant. J'aime bien le concept.
 

 

John Billingsley - docteir Phlox - 31 mars 2003

J'adore la série classique. Je peux même fredonner la chant d'amour de Spock.
 

 

Andre Bormanis - consultant scientifique - 17 septembre 2003

La première fois que j'ai vu Star Trek, je regardais la télévision avec mon frère et j'avais sept ans. Je ne comprenais rien. Je ne savais pas trop ce qui se passait. Mais je me souviens très bien que j'étais complètement fasciné. Par la suite, j'ai commencé à regarder les rediffusions. Au lycée, j'etais devenu un fan invétéré de la série classique. Je n'aurais jamais cru que je travaillerais sur les scénarios de Star Trek.
 

 

Ronald D. Moore - producteur exécutif - 14 mars 2002

Dans les années 70, quand j'étais gamin, Star Trek passait cinq fois par semaine. Ça passait sur Channel 26, à 16h00, quand je rentrais de l'école. J'adorais.
 

 

Jeffrey Combs - wesyoun / brunt - 30 janvier 2003

Je me disais : "Drôle d'idée." Pourquoi ont-ils supprimé la série ? Eh bien... Si internet avait existé à l'époque, ils auraient su que la série plaisait beaucoup au public.
 

 

Vaughn Armstrong - amiral Forest - 9 avril 2003

Mon père a été fan de la série jusqu'à sa mort. On faisait ça ensemble. Je m'asseyais devant la télévision avec lui et il me disait tout sur les personnages de la série dans laquelle je jouais. Je ne savais rien sur eux. ll savait absolument tout. C'était l'un des fans d'origine, et c'est ça qui me plait.
 

 

Michael Dorn

Il y a un épisode avec France Nuyen dans lequel Kirk emmène une harpie sur une planète pour qu'elle se marie, mais elle refuse. Elle est superbe, mais elle lance des couteaux et attaque les gens. Il devait lui apprendre à être polie et à bien se tenir. J'adore. Si on touche ses larmes, c'est comme un philtre d'amour et on lui appartient. C'étais bien. C'est mon épisode préféré.
 

 

Matt Kirk - fan de Star Trek - 19 juillet 2003

Mon épisode préféré est "Les derniers tyrans". On y découvre Khan. On avait un personnage pouvant se mesurer à Kirk et lui montrer à qui il avait affaire, surtout dans Star Trek ll : La colère de Kahn.
 

 

Vaughn Armstrong

Je me souviens du célèbre épisode où un personnage était blanc d'un côté et noir de l'autre. A l'époque, les droits civils étaient très vivement contestés. C'est toujours le cas de nos jours, mais pas autant. Il a eu l'audace de mettre ça. dans une série regardée par les enfants et par l'Amérique de droite. ll a essayé d'élargir leur vision de l'acceptation des autres tels qu'ils sont. Ça me plaisait beaucoup.

Ronals B. Moore

"Contretemps" est un classique. Je l'ai beaucoup aimé. Je trouve que l'humour dans la série classique était quelque chose qui... Je ne suis pas sûr qu'on l'ait égalé. Le charisme, le célèbre trio de la série classique. A la fin, il y avait toujours une touche d'humour.
 

 

Mark Steele - fan de Star Trek - 19 juillet 2003

Mon épisode préféré est "Tribulations". Un Tribule donnait 11 Tribules qui en donnaient des millions, donc il y avait du pain sur la planche. Le pauvre M. Cyrano Jones va mettre des années à s'en débarrasser.
 

 

Bjo Trimble - auteur - 18 mai 2004

J'aime bien "Une partie des actions" car on voit tout le monde dans une véritable comédie qui tourne presque à la farce. Et ils s'en donnent à cœur joie. Si c'était une pièce de théâtre, on appellerait ça une farce.
 

 

Russ Noel - fan de Star Trek

"Zone de terreur" était le 1er épisode à montrer les Romuliens. C'est celui dans lequel on a vu Mark Lenard pour la première fois. ll avait joué le rôle d'un Romulien avant de jouer son rôle le plus connu, celui de l'ambassadeur Sarek. Cet épisode était très bien écrit. C'est une bataille de sous-marins classique, sauf qu'elle a lieu dans l'espace au 25e siècle.

Jimmy Diggs - écrivain

"Zone de terreurs", cet épisode est comme une partie d'échecs. Kirk se mesure à un Romulien dont il ne sait rien. Et pourtant, le courant passe entre eux. lls ne peuvent pas se voir ni se parler, ils ne se connaissent pas, mais leurs esprits se rencontrent au travers des actions de l'autre. J'adore cet épisode aujourd'hui encore.
 

 

Jeffrey Combs

Je faisais tout ce que je pouvais pour voir les épisodes. Car ils avaient un tel... On a tendance à l'oublier, mais c'était une parabole de la guerre froide. A l'époque, les Klingons étaient les Russes. On le savait. lls étaient des sortes de prototypes qu'on avait simplement projetés dans le futur. lls avaient l'esprit américain. Tous les acteurs donnaient le meilleur d'eux-mêmes. et c'était contagieux. C'est pour ça qu'on a Star Trek. C'est grâce à leur talent et à leur volonté de nous distraire.
 

 

Tim Russ

Il y avait deux épisodes sur le voyage temporel qui étaient bien, aussi. Un dans lequel ils remontent le temps pour empêcher une fusée de partir. lls doivent faire ça pour éviter certains problèmes. C'est cool.
Je trouvais l'épisode avec Apollon très cool, tout simplement parce qu'ils... Ils ont pris le mythe que nous connaissons tous et l'ont appliqué à des extraterrestres vivant à cet endroit. Evidemment, en tant qu'hommes primitifs, on les voyait comme des dieux. C'est naturel. Je trouvais que c'était astucieux.

Andre Bormanis

Je me souviens d'avoir vu "L'équipage en folie". J'ai bien aimé "Contretemps", "La machine infernale"... Star Trek a beaucoup influencé ma vie et a éveillé mon intérêt pour la science, l'astronomie, et les voyages spatiaux. S'il n'y avait pas eu la série classique, je ne serais pas là aujourd'hui, et j'espère que Star Trek, de la Nouvelle génération à Enterprise, aura eu le même type d'influence sur les jeunes générations.
 

 

Robert O'Reilly - Gowron - 14 juillet 2002

Celui avec les dieux grecs. ll était fascinant. Je ne me souviens plus de l'histoire, mais je sais qu'il était intéressant et bien fait. Il humanisait ou déhumanisait les dieux grecs. Il les humanisait. L'histoire nous montre comment devenir des gens meilleurs. ll y a beaucoup de bonnes séries télévisées qui font ça.
 

 

Ethan Phillips

Je trouvais que Bones était un type super. D'après moi, il n'y avait pas mieux.

Matt Kirk - fan de Star Trek

Qui était mon personnage favori ? très facile ! Très probablement mon futur arrière-petit-fils James T. Kirk.
 

 

Andrew Probert - illustrateur - 8 décembre 2003

J'ai été séduit par Star Trek et par le fait que tout était bien fait et que c'était original. C'était vraiment du bon travail. L'Enterprise n'était pas une fusée qui crachait des flammes. Les phaseurs étaient très cool. Le téléporteur était terrible. Tout était bien ficelé. Et l'histoire était bien ficelée. J'ai donc été fan de Star Trek depuis le début.
 

 

Jerri Taylor - producteur exécutif - 30 septembre 2003

Il y a toujours une grande histoire au cœur de Star Trek. Ça parlait de relations, d'amitié entre les personnages, de gens qui luttaient pour que leur monde devienne le monde dont tout le monde rêve. Ça parlait d'un futur positif. Ses proportions en faisaient une série mythique. En voyant ces épisodes, j'ai tout de suite compris pourquoi la série est devenue le phénomène qu'elle est devenue.
 

 

Tim Russ

De toutes les séries de Star Trek, c'est celle-ci que je préfère. Je n'allais pas aux conventions et je n'étais pas collectionneur, mais il y a quelques épisodes que j'ai vraiment aimés. Je les trouvais très bien ficelés. Comme le voulait la tradition Star Trek, ils racontaient de grandes histoires et défiaient les normes sociales caractérisant notre société, les commentaient et les voyaient sous différents points de vue. ll y avait tout ça. Les histoires tiennent encore debout aujourd'hui.
 

 

Ronald D. Moore

Le fait qu'ils aient fait ce genre de chose pour la télévision m'impressionnait. Je crois que c'est Star Trek... C'est Star Trek qui a dû me donner le goût de ce que je fais aujourd'hui, et Rencontre rapprochée et La guerre des étoiles ont fait la différence parce qu'on voyait ce qu'ils pouvaient faire. Star Trek montrait des choses qu'on voyait au cinéma.

Ronals B. Moore

La série m'a inspiré une certaine philosophie personnelle. Je voulais être aussi héro ï que que Kirk, faire les mêmes choix moraux que lui, être aussi intelligent que Spock et être aussi bon que Bones. Ces trois hommes sont les héros qui m'ont inspiré. Pour moi, Star Trek présentait le futur de manière crédible.
 

 

Sallie Baliunas - astrphysicienne - 1 avril 2003

Je regardais la série. Le côté scientifique m'importait peu. J'en savais assez sur la science pour dire que la série ne portait pas sur ça. Je m'intéressais à l'aventure humaine, observer le comportement des humains dans l'espace, dans l'environnement extraterrestre que l'on découvrira un jour. Ça me fascine car je crois qu'aller dans l'espace est notre destin génétique. On peut le repousser, on peut le nier, mais tôt ou tard, on ira. Alors l'idée qu'on explore, qu'on parle de notre philosophie, de nos idées et de nos émotions en rencontrant des choses qu'on est loin d'imaginer, des choses plus étranges qu'on ne l'aurait imaginé... ça me plaît.
 

 

Jeffrey Combs

Parfois, quand on regarde en arrière, on trouve les décors un peu ringards ou on voit que les yeux du monstre ne sont que des boules d'aluminium. Mais au moins, on pardonne tout ça, car jouer la comédie, c'est croire. Et on peut dire qu'ils y croyaient. J'aimais beaucoup regarder la série. Vraiment, je l'adorais, et elle m'a manqué quand elle a été supprimée.

Vaughn Armstrong

Elle me plaisait sous tous ses aspects. Elle innovait. Elle traitait de problèmes contemporains de façon distrayante.
 

Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD The original series Saison 2