Archives de Starfleet

Bas de page


DECORS & ACCESSOIRES

James Mees, accessoiriste de plateau (interview du 11 avril 2002) : Je mets la cerise sur le gâteau. Le directeur artistique et le décorateur le font. Je suis celui qui l'embellit. Mon travail consiste à choisir tous les objets, meubles, tapis, couleurs. Je travaille main dans la main avec le directeur artistique. Mais je suis celui qui va arranger la pièce, tel un architecte d'intérieur, sauf qu'en tant qu'accessoiriste, la majorité de notre travail...dépend de comment nous percevons les personnages. Nous nous trouvons au milieu du nouvel entrepôt de "Star Trek". J'avais un entrepôt à Burbank qui était énorme. Mais nous avons décidé de tout ramener ici, de manière à faire ce que nous avons à faire. Nous sommes sous le plateau 18. Nous avons plus de 3 500 m2, et ce n'est que du "Star Trek". Voilà tous les meubles "Star Trek" des 15, 18 dernières années. ll y a probablement de 300 à 400 meubles. Et je ne parle pas de simples chaises ou canapés, mais de consoles, de marchandises, de rangées d'autres accessoires. Nous en avons déjà filmé de 300 à 400. Vous risquez de trouver une console ferengi, toutes les chaises klingonnes. Quant à "La Nouvelle Génération", il y a probablement un peu de tout ce que vous avez vu jusqu'ici. Certaines choses sont devenues d'autres choses, qui à leur tour sont devenues d'autres choses. Beaucoup d'éléments de cet entrepôt ont réussi à survivre depuis 15 ans. Vous voyez derrière moi différents types de lits. C'étaient les lits de l'infirmerie. Nous les avons restaurés pour les besoins du nouveau film. Mais ils ont été pris de "La Nouvelle Génération". Le lit qui se trouve juste derrière moi, là, est en fait une chaise de dentiste transformée en lit de torture. La maquette de la première année de la série montrait une photo d'étoiles. Des photos de lance-fusées. Des choses comme ça. Mon sentiment était que la dernière chose qu'on a envie d'avoir sur un mur, comme objet d'art, lorsqu'on a pour fenêtre l'espace cosmique qui s'ouvre sur de vraies étoiles... Pourquoi voudrait-on voir une photo d'étoiles, de galaxie, ou de la Voie lactée ? J'ai commencé par retravailler le style pour le rendre plus "objets d'art", avec des objets colorés, en utilisant un type de forme différent. Travailler sur le Dr Soong fut un projet extrêmement difficile. lls étaient en train d'écrire l'histoire. Nous avons loué beaucoup d'éléments pour son laboratoire. ll y avait un dinosaure dans la pièce, qu'on avait loué au musée d'histoire naturelle. Beaucoup de meubles loués. Nous essayions de développer la personnalité du professeur. Je dirais que celui dont je suis le plus fier est celui qui m'a rapporté un Emmy, "Les Péchés du père", un épisode klingon. Je suis fier d'avoir développé le caractère et le look de ce qui est devenu le look klingon durant des années et des années. Je suis également fier des épisodes d'époque. Les épisodes avec Sherlock Holmes étaient fascinants. Le premier que nous avons filmé a été le plus amusant. Et vraiment le plus exigeant.
Voici notre galerie de photos. C'est ici que nous gardons toutes les maquettes de base de la série. Certaines viennent de "La Nouvelle Génération". Ce sont les tableaux que Data est censé avoir faits. Le tableau de son chat. Un tableau de "Droit ancestral". Je voulais aussi vous montrer ce bouclier en métal, qui est devenu un bouclier klingon, mais était au départ un bouclier de l'Empire égyptien. Cet objet figurait dans "Les dix commandements". Tous ces objets en haut du mur proviennent du même artiste. Je les ai achetés lorsque nous avons commencé à utiliser cette forme circulaire, que je trouve agréable et pratique. Dans presque tous les quartiers, vous pouviez trouver cette forme. C'est un morceau de console klingonne, maintenant utilisé sur "Enterprise". C'était autre chose à l'origine. Nous l'appelons pour rire le barbecue klingon. On a mis le foyer au milieu. Beaucoup des choses que vous voyez prennent des formes différentes. Nous les transformons. Nous les réutilisons et les rendons intéressantes.

DES ACCESSOIRES EXTRAORDINAIRES

Alan Sims, chef accessoiriste (interview du 5 octobre 2001) : Dans chaque épisode, chaque semaine, chaque jour...il y a tellement d'accessoires qui aident à raconter l'histoire. Tout comme les producteurs sélectionnent les acteurs pour jouer le rôle des personnages, je dois, chaque jour, sélectionner mes accessoires. Comme des acteurs dans une scène, ils la mettent en valeur et racontent l'histoire. Je les ai vraiment pris au sérieux pour "La Nouvelle Génération". Je voulais rendre les accessoires originaux, différents. L'action se situe au 24ème siècle. Des centaines d'années dans le futur. ll faut faire croire au public que nous sommes 400 ans dans le futur. Un script nous est d'abord donné. Le script décrit ce que l'acteur va boire. ll va boire un verre d'eau. Je pense de suite : "A quoi ressemble le verre ?" Va-t-il le soulever ? Boit-il à la paille ? Va-t-il y avoir un orifice ? Le boit-il d'une drôle de manière ? C'est à ça que je pense. Pour un simple verre. Cela peut être un phaseur. On lui tire dessus avec un phaseur. On le poignarde avec un couteau. ll enfile une sorte de visor. Rien n'est décrit en détail. Mon rôle, après avoir lu le script, lorsque nous avons ces réunions de préparation conceptuelles, est de poser ces questions, d'apporter des suggestions. lls en auront aussi, les producteurs, je veux dire. On arrive ensuite au stade où je fais des travaux d'illustration, et les présente aux producteurs. Quand j'ai leur accord, je les donne à mes fabricants. Je les mets en production, et on les fabrique.

Lorsque les Borgs sont arrivés, cette nouvelle race, il était dit : "Les Borgs, avec leurs bras longs mécaniques, ont été approchés et entrent en scène." C'était un défi très amusant. Les bras devaient être allongés, et pouvoir s'attacher au costume borg que Bob Blackman, le costumier, allait créer. lls devaient pouvoir être contrôlés par télécommande. lls devaient posséder des appareils d'articulation au bout des doigts qui effraieraient l'adversaire. Nous avons créé des bras dans lesquels l'acteur glissait sa main. Une corde les rallongeait. L'acteur agrippait une poignée en croix à l'intérieur du bras, possédant des servomécanismes que je contrôlais par radio, hors caméra. Je contrôlais ces petits machins en appuyant sur un bouton. lls se tordaient, tournaient, tiraient. lls créaient une image fabuleuse. lls remportèrent un énorme succès. Les producteurs les ont adorés.

Mon dévouement envers mon travail m'a permis de rester occupé chaque jour, m'assurant de la qualité de chaque accessoire. Je voulais que les producteurs soient satisfaits, et surtout le public. Ca m'a fait tenir 24h/24. Je n'arrêtais jamais. J'aimais tout ce remue-ménage. J'adorais ça. J'ai aidé au développement d'un beau produit. J'en faisais partie.

 
 

Haut de page Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD The Next Generation Saison 6