Saboteuse extraordinaire : Seska

Martha Hackett, Seska (17 septembre 2003)

Quand ils m'ont donné le rôle, ils m'ont dit que c'était une maquisarde, qui faisait partie du groupe de Chakotay avant d'arriver là. Elle est fidèle aux convictions maquisardes, à l'énergie rebelle qui caractérise le mouvement. C'est le contexte qu'on m'a donné, mais il a évolué.
 
Et il y a sa relation avec Chakotay. Il y avait un peu de tension de ce genre. Et ensuite, tout se complique.
On ignorait comment elle allait évoluer. Rien n'avait été décidé. Et au bout de trois ou quatre épisodes, ils se sont dit : "Faisons-en une espionne cardassienne." C'est une bonne surprise.
Robert était super et on s'est bien amusés. Il travaillait très dur, mais ça ne l'empêchait pas de faire le clown. Nous nous entendions bien, ce qui rendait plus agréables à jouer les scènes de tension sexuelle ou même de conflit.
 
L'anecdote concerne davantage Robert, mais c'était mon premier épisode, j'étais dans le Maquis et on tournait dans cette grotte dans les collines de Hollywood. On avait de nouveaux costumes. C'était le 2e ou 3e épisode. Et celui de Robert n'arrêtait pas de se déchirer de bout en bout, chaque fois qu'on entrait dans la grotte en courant. Tout le monde a fait connaissance très vite après ça.
J'ai interprété un personnage du nom de T'Rul dans trois épisodes de DS9, une petite Romulienne au caractère fougueux. Quelques mois plus tard, ils auditionnaient pour Voyager.
 

Ils essaient toujours d'innover, mais ils se sont surpassés sur cette série. Ils avaient créé de nouveaux extraterrestres et situé l'action dans un quadrant complètement inconnu. Ils essayaient différentes choses. Ce n'est pas comme s'ils m'avaient promis quoi que ce soit. Mais avec le temps, Seska est devenue plus étoffée et plus complexe. Je les remercie pour ça. C'était beaucoup plus sympa à jouer.

Il y a queIque chose de très lyrique dans "Star Trek". C'est intense. L'environnement parfait pour Seska. C'est quelqu'un d'intrépide, d'extrême. Les choix qu'elle fait, ses actions ont leur place dans cet environnement.

 
Ses actions ne sont pas subtiles, mais en revanche, elle manipule les gens avec subtilité. C'était une série formidable et toute l'équipe était comme une famille. J'étais un peu comme une invitée, J'arrivais, puis je repartais. J'ai toujours été très bien accueillie et je me suis toujours sentie à l'aise, libre et heureuse d'être là.
J'ai adoré interpréter ce personnage. Elle était super. Elle était compliquée. C'est un cadeau de pouvoir interpréter un méchant tel que Seska. C'est bien plus intéressant... On ne peut pas faire ça dans la vie, c'est amusant de le faire à la télé. J'ai beaucoup aimé jouer ce rôle.
 

Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Voyager Saison 2