La reine des Borgs

susannathompson
Susanna Thompson - Reine des Borg - 31 janvier 2001
On m'avait demandé d'auditionner pour Premier contact. J'ai donc passé l'audition. Je ne sais plus si j'avais lu le scénario. Comment fait-on pour composer un personnage tout-puissant qui est désincarné. Comment jouer une scène sur la désincarnation ? Ce n'est pas vraiment la désincarnation, mais on est désincarné. Je crois que j'ai dû me ridiculiser complètement. J'ai voulu évoquer le flottement du corps, et je ne sais pas si c'est passé. Mais à mon avis, Jonathan a dû se demander ce que c'était. Et donc, je n'ai pas eu le rôle. Et puis, je ne sais combien d'années plus tard... ils font revenir le personnage dans un épisode de Voyager et me demandent de revenir. Je ne sais pas pourquoi Alice n'était pas disponible. Je n'ai aucune idée. On raconte plusieurs histoires. En tout cas, elle n'était pas disponible. On était de même corpulence, j'imagine, on dégage la même énergie peut-être, mais on n'a pas le même accent. Je l'avais trouvée merveilleuse dans Premier Contact. Ca m'a servi de tremplin pour l'audition. Et j'ai été choisie. Je crois qu'Alice a préparé le terrain. Je me suis servi de ça, et le raisonnement que j'ai eu, c'est que si la première reine avait réellement été détruite... elle avait peut-être laissé une souche génétique derrière elle, au sein du collectif. J'ai donc voulu en insuffler ma reine en tenant compte du fait que mon interprétation serait différente, mais que ça resterait cohérent. La reine d'Alice était très séductrice. J'ai trouvé qu'il y avait également de ça dans "Aux Frontières des Ténèbres" dans la mesure où elle essaie de faire revenir Seven par la séduction. Mais elle adopte également une approche très maternelle, tout en jouant de sa force et... de sa dominance. Mais ce côté maternel changeait par rapport à la reine borg de Premier Contact interprétée par Alice. Jeri m'a beaucoup soutenue moralement et physiquement. C'était la première fois que je faisais l'expérience du costume de la reine : les lentilles de contact, les chaussures, les heures de maquillage. Je dirai que, et Brannon le sait, le soir de mon premier jour, après 20 heures de tournage, je me suis endormie en pleurant. Je me suis promis, quel que soit le cachet qu'on m'offrait, que je ne le referais pas. Mais je suis revenue, j'ai fini l'épisode et je suis revenue une deuxième fois pour "Unimatrice". Mais j'ai réalisé que "Aux Frontières des Ténèbres" m'avait appris une chose : l'important, c'est de se ménager. On ne peut pas demander à quelqu'un de porter des lentilles de contact avec du métal dedans et de tenir sans broncher toute une journée de tournage. Je leur ai donc demandé de me ménager un peu, et ils m'ont accordé une journée entre chaque jour de tournage. Ca m'a aidée et ils se sont débrouillés pour limiter le nombre de jours, même si les journées restaient très longues. Mais c'est un personnage fascinant et fascinant à interpréter.
 

 

reineborg1
 
reineborg2
 
reineborg3
 
reineborg4
 

 


Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Voyager Saison 5