Le quadran delta

 

michaelwestmore
Michael Westmore - maquilleur, concepteur - 9 avril 2003
Comme pour les autres séries. on part de zéro pour chaque personnage. et on réfléchit à ce que l'on va en faire. Pour le capitaine, il n'y avait rien à faire, puis Robert Picardo est arrivé et lui non plus n'allait pas changer, ni Robbie, ni Garrett. Tim Russ allait être vulcain mais garderait sa couleur de peau. Il a donc suffi de faire un moulage de ses oreilles et de lui fabriquer des oreilles vulcaines sur mesure qu'il allait porter pendant 7 ans. Pour Neelix, je voulais avoir l'esprit libre, alors je l'ai gardé pour la fin. Je venais de voir Le Roi lion et j'avais adoré les personnages. Les deux personnages les plus aimés du public, c'était le suricate et le phacochère. J'ai décidé de faire un extraterrestre qui soit un mélange de ces deux personnages. C'est ainsi qu'est né le personnage de Neelix. Les petits sourcils qui pouvaient faire ça... Un peu comme un chien qui bouge les sourcils. Les cheveux, en poils de chèvre, étaient très raides. On avait décoloré le bout et teint les racines pour lui faire cette crinière qui lui tombait dans le dos. Ensuite, on avait ajouté les taches et la couleur pour en faire une personnage extraterrestre. C'était un mélange de ces deux personnages adorés du public. Plus... des lentilles de contact. Je voulais faire ressortir ses yeux. Alors j'ai fabriqué des lentilles orange et jaune vif. Quand il les mettait, il devenait cette personne affectueuse. Les joues en caoutchouc avaient été sculptées de façon à lui donner des pommettes, et quand il souriait, on avait envie de l'embrasser.
 

 

mw01
 
mw02
 

 

Pour Robert Beltran, ils voulaient lui mettre un tatouage. On m'a donc demandé d'essayer plusieurs dessins. Ca allait du tatouage maori sur tout le visage... à celui qui a finalement été retenu sur le côté gauche du front. Mais on avait essayé tout le visage et la moitié du visage. Quand ils ont décidé que le tatouage n'occuperait qu'une partie du visage, j'ai sorti des livres sur le tatouage philippin, néo-zélandais, japonais... Et je me suis inspiré de toutes ces spirales, cercles et courbes. Finalement, après quelques essais. on a retenu un dessin qui est un mélange de maori et de philippin. Au bout d'un moment, je n'avais même plus besoin de regarder la photo. Normalement, on recopie à partir d'une photo. On me disait d'utiliser un pochoir. Mais avec le pochoir, il faut repasser à la main ensuite. C'était plus vite avec un pot de peinture, un pot de peinture de tatouage et un pinceau numéro 3. Là où... Robert avait une petite bosse et une ligne sur le front. A partir de ces repères, je savais exactement où je devais peindre. Je commençais de la même manière tous les jours. Je traçais une ligne et je peignais. C'était fait en 10 minutes. C'est devenu une seconde nature.
 

 

mw03
 
mw04
 

 

mw05 Je sais que pour Roxann, on a fait beaucoup d'essais pour son maquillage klingon. Comme c'était une femme, on a commencé par un maquillage de Klingonne : front, nez et dents. Mais pourquoi engager une belle femme si c'est pour l'enlaidir ? Elle aussi voulait rester jolie. On s'est donc débarrassés du nez et du dentier, on a refait le front en l'adoucissant. On a fini par faire un front très discret avec de petites arêtes en forme de mouettes. Mais comparé à Rene qui jouait le rôle d'Odo, je dirais que son front a dû être refait de nombreuses fois avant de plaire à tout le monde. Finalement, tout le monde a été content. Mais le masque a été difficile à reproduire. Il était tellement discret que quand il a commencé à s'user et qu'il a fallu le refaire, ça n'a pas été évident de refaire les mouettes exactement pareilles. Parce qu'une fois posé sur le front, la moindre erreur se serait vue tout de suite. Il aurait fallu retourner au labo et recommencer.
 

 

mw06 Quand Jeri Ryan est arrivée pour jouer Seven of Nine, c'était intéressant, parce qu'il fallait la "borguifier". Au départ, c'est une Borg et ensuite, elle finit par être "déborguifiée". Elle est donc passée par le maquillage borg typique. C'est-à-dire, la tête chauve... les prothèses, les accessoires, les tubes... Le maquillage complet, plus un bras qu'il a fallu rajouter. On a donc fait un moule du bras de Jeri, puis on a sculpté dessus... Il avait des doigts et des fils qui descendaient. Comme il arrivait que tout le bras soit exposé, il fallait aller jusqu'au coude. Nous l'avons "déborguifiée" très vite. Elle est redevenue la belle femme qu'elle était au départ, mais avec quelques éléments borgs : l'implant oculaire, la petite étoile sous l'oreille droite et la main. En plus du maquillage normal, le maquilleur de Jeri devait lui poser ces petites prothèses tous les jours. C'est intéressant parce qu'à Vegas et aux conventions Star Trek, les gens qui jouent le rôle de Seven of Nine se les fabriquent eux-mêmes et elles sont très bien faites. Rien qu'en copiant la télé.
 

 

mw07
 
mw08
 

 

mw09 Les premiers extraterrestres ayant demandé du travail étaient les Kazons. Quand j'ai commencé à réfléchir... Je consulte mes livres d'images pour trouver de l'inspiration. Et je suis tombé sur un vautour. C'est de là qu'est venue l'idée de la crête qui remonte et de l'espèce de caroncule de dindon. Au niveau de la couleur, on ne savait pas trop quoi faire. On ne pouvait pas faire jaune à cause des Vulcains, le marron était pour les Klingons et la ressemblance aurait été trop grande. Alors j'ai eu l'idée de leur donner une couleur très terreuse. Je ne voulais pas faire trop orange car c'était la couleur des Ferengis. On leur a donc donné une couleur terreuse et une crête rouge de vautour. Même les paupières étaient sculptées sur le masque. ce qui leur donnait ce côté anguleux très réussi. Pour les premiers Kazons, la perruque était faite d'oreilles de cochon. Et c'est lourd. Alors une fois le maquillage terminé, on leur mettait ces énormes perruques sur la tête. Dans les premiers épisodes, on les voit, à la fin de la journée, ils avaient mal au cou. Finalement, les oreilles de cochon ont été remplacées par des éponges pour alléger les perruques. Ils avaient des coiffures complètement relevées. Au lieu de faire tomber les cheveux, on les faisait se dresser sur la tête.
 

 

mw10 On avait un épisode qui se déroulait dans l'holodeck et où une petite fille rencontrait deux personnages imaginaires que j'aurais bien aimé voir revenir. Ils s'appelaient Trevis et Flotter. Flotter était censé être une goutte d'eau. Donc sa tête se terminait par une petite nageoire qui nous permettait de faire sortir le personnage de l'eau comme de l'eau qui sort d'une mare ou inversement, de le faire disparaître dans la mare. Il était peint en bleu et on avait fait faire des lentilles de la même couleur pour que ça fasse un tout. Trevis était un tronc d'arbre. A partir du moule du visage de l'acteur, on a fabriqué un masque qui ressemblait à de l'écorce pour qu'il ait l'air d'un arbre. Au départ, on avait prévu de lui mettre des lentilles de contact qui ressemblaient à des noeuds dans le bois. Mais au moment de tourner, l'acteur ne pouvait pas les porter. Ses yeux ne les supportaient pas. C'est dommage parce que ça aurait fait un gros plan intéressant. ces lentilles à la place des yeux humains.
 

 

mw11 La première personne à avoir interprété un Hirogen, c'était Tiny Ron. La tête de Tiny Ron est grosse comme un ballon de basket. Elle est énorme parce Tiny est énorme. Il a fallu beaucoup d'argile, et le moule pesait une tonne. On était obligés de le déplacer en plusieurs morceaux. Les Hirogens s'inspirent du monstre du groupe Healamonster. J'avais un poster du monstre couvert de bosses. On s'en étaient inspirés. Toutes ces petites bosses qui descendent jusque sur le visage. Pour l'épisode de Tiny, ils portaient un casque et un masque. On les a sculptés, ce n'est pas du plastique. Le casque. qui est énorme, est en caoutchouc mousse recouvert de peinture métallisée pour faire croire que c'est du métal. Les producteurs n'aimaient pas trop le masque parce qu'on ne voyait pas la bouche des acteurs. On ne les entendait pas parler et il fallait tout post-synchroniser. Mais on a fait beaucoup de têtes, et il y avait tellement de détails qu'on essayait de les utiliser le plus possible avant de les remplacer. Parce que sur les côtés, on avait peint des petites veines. On a un gros plan de tête d'Hirogen, c'est vraiment du très beau travail.
 

 

mw12 L'épisode des Voths est sans doute celui que je préfère en termes de préparation et aussi de tournage. Ca parlait d'humains débarquant sur une planète de dinosaures, qui eux, croient descendre de l'humain. Les Voths avaient non seulement un masque formidable... On pouvait l'allonger à l'arrière. C'était des dinosaures humanoïdes. Ils avaient des lentilles, des dentiers et des prothèses aux mains. Les acteurs étaient encastrés dans le maquillage, et chaque Voth avait des signes distinctifs. J'ai encore au labo quelques têtes que j'ai gardées.
 

 

mw13 A un moment donné de la série, Kate Mulgrew devient borg, ainsi que Tim et Roxann. On m'avait demandé de faire en sorte qu'ils soient reconnaissables. Ils n'avaient donc pas d'implant oculaire. On ne leur avait rien mis sur le visage. A part ça, ils étaient chauves. avaient des implants. D'ailleurs, Kate avait... La première fois qu'on utilisait cette lumière bleue. Quand elle se tournait vers la caméra, on aurait dit un rayon laser. Mais ce n'était qu'une torche normale de lumière bleue qui brillait quand elle était face à la caméra. Tim et les autres ont subi le même processus de "borguification", mais sans toucher au visage.
 

 

mw14 Le capitaine Proton, c'est le type de scénario que tout le monde adore et tout le monde a sauté dessus. On s'est documentés. On a sorti les vieux films de Flash Gordon. On a observé le maquillage de l'époque : un maquillage lourd, très stylisé. le noir aux yeux. On a maquillé et coiffé nos guest-stars dans le même style, et même Kate avec sa coiffure. On aurait pu continuer longtemps à faire du capitaine Proton. Tout le monde s'est bien amusé.
 

 

C'était agréable de travailler sur les Vidiiens parce qu'on a pu improviser pas mal. Au départ, c'était d'affreux personnages recouverts de morceaux de peau qu'ils avaient pris chez d'autres. Au début, on mettait un morceau de peau rouge ici, un morceau vert là. Et puis, à un moment donné, on s'est dit : "Pourquoi pas un morceau de Neelix ?" Et voilà qu'on avait un Vidiien avec un morceau de peau talaxienne. Je devais faire attention à ce que le maquilleur n'aille pas trop loin. On choisissait les textures d'extraterrestres qu'on connaissait et on les intégrait aux masques. L'un des épisodes que je préfère, c'est quand une femme se transforme. A un moment donné, elle fait un retour sur elle-même, et on la voit telle qu'elle était avant la maladie. Quand j'ai lu le scénario, je me suis dit : "Super !" J'adore ce genre d'épisodes, lorsqu'il y a une transformation... Je lui ai fait le dentier. Elle n'était pas aussi répugnante que les autres avant elle. Mais on l'a accompagnée dans sa transformation, et elle a adoré le rôle. C'est drôle, il m'arrive parfois de regarder la collection de dentiers que j'ai gardés au fil des ans, et quand je tombe sur le sien, il faut toujours que je le prenne et que je le secoue un peu.
 

 

mw15
 
mw16
 

 

Voyager nous a lancé des défis de toutes sortes : les Vidiiens, la "borguification" de Jeri, la transformation de Roxann, du docteur. Les acteurs y mettent du leur. Quand un scénario arrive et qu'il leur donne l'occasion de faire quelque chose de différent, ils sautent sur l'occasion. Ils en parlent avec les producteurs et font tout leur possible pour pimenter un peu la série.
 

Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Voyager Saison 5