L'ultime frontière : carte des étoiles

 

carte1
 

Les habitants de la Terre vous saluent dans la paix et l'humilité.

Nous nous aventurons hors de notre système solaire

en espérant gagner la confiance des habitants d'autres planètes.
 
carte2
 

 

geoffreymandel
Geoffrey Mandel - auteur - 15 juillet 2004
Comme certains le savent, dans les années 80. j'avais dessiné une série de cartes Star Trek pour Bantam Books. C'était un peu la première version. C'était des cartes dépliantes de la Fédération et des civilisations mentionnées dans la Série classique. Et puis un jour, j'ai dit à Mike Okuda que mon rêve serait de faire toute une série de cartes Star Trek dont on pourrait se servir dans certains épisodes. "Et si on mettait une carte de la Fédération ici ?" Mike m'a dit de parler à Pocket Books et m'a donné le numéro d'un éditeur. Je leur ai présenté mon idée et ça leur a plu. A l'époque, ils se disaient qu'un livre Star Trek se vendrait bien. Et donc, c'est arrivé comme ça.
 

 

starcharts J'ai travaillé six mois sur ce projet. Et j'ai fait beaucoup de recherches. J'ai recensé toutes les étoiles et les planètes mentionnées dans Star Trek, y compris dans la série animée, que je n'étais pas censé utiliser comme source. L'endroit où elles se trouvent, l'épisode où elles sont citées, la date stellaire et leur emplacement par rapport aux autres planètes. C'était un projet à long terme, J'ai dû travailler dessus pendant un an. Au moment de passer au dessin, ça a été facile. En faisant une recherche des systèmes cardassiens dans ma feuille Excel, j'obtenais une liste de 40 systèmes autour de Cardassia. Celui-là est mentionné quand ils vont de là à là, donc il se situe sans doute ici. Très souvent, je devais deviner, mais j'estime que mes cartes sont exactes à 80 %. On ignore tout de certains endroits. Alors, je décide moi-même. Je voulais faire une sorte d'atlas "National Geographic". Dans le genre papier glacé. Les cartes ne ressemblent pas aux graphiques de la série. Je voulais faire un beau livre, très coloré. Je fais des cartes détachables qu'on utilise dans la série. Ce serait super de faire un atlas de cartes klingonnes et historiques. On aurait de quoi s'amuser.
 

 

Le système de quadrants est l'idée de Mike Okuda et de Rick Sternbach. Ils existaient dans la Série classique, mais ça manquait de cohérence. C'était parfois de très petits secteurs de l'espace. Alors Rick et Mike ont décidé de diviser la galaxie en quatre quadrants. Ce qui paraît logique, Alpha, Bêta, Gamma et Delta. La Terre se situe à la frontière des quadrants Alpha et Bêta. Jusqu'à DS9, l'action se déroule principalement dans ce secteur, à la frontière entre les quadrants Alpha et Bêta. Dans DS9, ils découvrent un vortex qui débouche sur le quadrant Gamma, ce qui leur permet d'explorer cette partie de la galaxie. Et dans Voyager, ils se retrouvent dans le quadrant Delta. un autre secteur de la galaxie. et doivent faire le voyage de retour. Cette fois, on explore une zone qui suit une ligne droite jusqu'à la Terre. Le dépôt d'armement d'Adarak Prime est gardé par une seule garnison et leur défense est vulnérable. Un groupe pourrait facilement s'infiltrer... Adarak Prime est défendue par une garnison cardassienne. Doug Drexler a fait une magnifique série de cartes militaires cardassiennes. C'était pendant la guerre du Dominion. Elles donnent la position des Romuliens, des Cardassiens, de la Fédération, et certaines de ces cartes s'étalent sur deux pages dans mon livre. Je m'en suis servi pour dessiner les régions autour de Cardassia.
 

 

carte_alphaquadrant1
 
carte_alphaquadrant2
 

 

carte_betaquadrant
 
carte_betaquadrant2
 

 

carte_deltaquadrant
 
carte_deltaquadrant2
 

 

carte_gammaquadrant
 
carte_gammaquadrant1
 

 

carte_routeussvoyager6 Pour Voyager, j'ai fait une carte qu'on voit au labo d'astrométrie et qu'on retrouve dans le livre. C'est une vue de la galaxie par rapport à l'itinéraire du Voyager. Une route tortueuse vers la Terre. Et j'ai mis ça au laboratoire d'astrométrie. C'est moi qui étais chargé de changer les graphiques de temps en temps. C'est devenu la base de toute une série de cartes dans le livre décrivant la route prise par le Voyager.
 

 

Ces trucs jaunes sont les dates de leur passage. Mais ça, ça correspond à un épisode, ça aussi. Les fans de Voyager se souviendront de l'Etendue de Nekrit. Ca correspond à trois épisodes. Ils ont fait une halte à mi-parcours sur une planète où les habitants sont reliés entre eux. une sorte de réseau télépathique borg. Ils finissent par en sortir. Il y a des lieux où rien ne se passe. Ils sont évoqués comme ça en passant. "On vient de quitter tel ou tel endroit..." A côté de ça, il y a des secteurs entiers qui restent en marge lorsqu'ils font un bond subspatial, qu'on leur donne un coup de pouce.
 

 

carte_tholianassembly Le plus dur a été d'étoffer pour faire croire qu'on avait recueilli suffisamment d'informations pour dessiner la carte de la galaxie, alors que peu d'endroits ont été explorés. Et ces endroits sont peut-être remplis d'étoiles que nous connaissons, mais il y a des secteurs entiers inexplorés, où rien ne se passe. Il y a des régions des quadrants Alpha et Bêta qui sont restées inexplorées. On sait peut-être que c'est là que vivent les Tholiens.
 

 

carte_romulanstarempire
 
carte_routeenterprisenx01
 

 

carte_traderoutes22siecle18
 
carte_ufp2
 

 

carte_ufp1
 
carte_2373-2375
 

 

carte_generations Dans Générations, ils ont essayé de rester vagues. Ils montrent des systèmes stellaires et zooment sur ce qui les intéresse. C'était pareil dans Nemesis, avec la Zone neutre romulienne. Mais je m'en servais quand même. Par exemple, j'ai pris l'itinéraire du Nexus dans Générations, et j'ai montré la différence entre avant et après la destruction de la planète. Mais je n'ai pas essayé de faire correspondre les étoiles qui n'étaient que des points numérotés. Je suis parti du principe que le laboratoire d'astrométrie fonctionnait un peu comme un système GPS. C'est représentatif. Ce n'est pas la carte de toutes les étoiles de la galaxie. C'est simplifié à l'échelle humaine. Tandis que mes étoiles à moi sont réelles.
 

 

carte_vulcanrijel
 
carte_milkywaygalaxyphysical
 

 

carte_bajorcardassia
 
carte_cardassianunion
 

 

carte_dominionwar
 
carte_worldscivilizations
 

 

Le fait que Star Trek fasse mention de vraies étoiles est à double tranchant. Rigel, par exemple, se situe bien trop loin. Ce n'est pas une étoile très hospitalière. C'est une étoile bleue très chaude où l'on grillerait instantanément. Antares n'est sans doute pas non plus un très bon choix, mais il faut faire avec. Pour Rigel, j'ai supposé qu'il y avait une autre étoile du même nom, et pareil pour Deneb. L'étoile qu'ils visitent dans Enterprise est forcément proche de la Terre et s'appelle aussi Rigel, mais ce n'est pas la Rigel connue des astronomes. Je l'ai appelée Bêta Rigel.
 

 

carte_starsclass
 
carte_planetaryclassification2
 

 

carte_planetaryclassification3
 
carte_planetaryclassification4
 

 

On a situé la planète Vulcan dans le système de 40 Eridani, qui ne se situe justement pas très loin de la Terre. 40 Eridani est un système à trois étoiles où l'on aurait situé Vulcan dès les années 70. Roddenberry, en lisant un article à ce sujet a dit : "Super, J'y crois. "C'est le système vulcain." On peut chicaner, mais on ne peut pas avoir confirmation plus officielle.
 

 

carte_spectralclasses
 
carte_planetsabc
 

 

carte_planetsghi
 
carte_planetsclassm
 

 

andrebormanis2004
Andre Bormanis - consultant scientifiques - 15 juillet 2004
Geoff s'est lancé sur un projet que même l'ancien astronome que je suis n'aurait jamais touché malgré mon expérience en la matière. C'est incroyable le nombre de scripts qu'il a dû lire, le nombre d'épisodes qu'il a dû regarder pour compiler une liste cohérente, non seulement par rapport à ce qui a été établi dans Star Trek, mais par rapport aux vraies étoiles ayant servi de référence. C'est une entreprise gigantesque qui a exigé un travail de titan pour réaliser toutes ces cartes. Un énorme travail de recherche, mais également un immense talent. Alors, je lui tire mon chapeau.
 

 

Geoffrey Mandel
Star Trek est une grande entreprise de collaboration. Beaucoup de gens ont travaillé dessus, ont apporté leur passion, leurs idées et leurs visions, et changé Star Trek à leur échelle. C'est un peu comme travailler sur un texte sacré. Chacun apporte sa contribution et a l'impression de changer quelque chose mais l'univers de Star Trek existe au-delà de nous. Il n'appartient à personne et n'est l'oeuvre de personne en particulier. C'est une oeuvre continue à laquelle participent beaucoup de gens doués. Pour moi, c'est un privilège de pouvoir travailler sur Star Trek. Ca me fait très plaisir d'avoir pu contribuer à deux saisons et à deux films. Et bien sûr, j'adorais Star Trek quand j'étais jeune. Alors quand on a une passion enfant ou adolescent et qu'on peut travailler dessus adulte, il n'y a rien de mieux !
 

Cet article est la retranscription d'un bonus du coffret DVD Voyager Saison 6